Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2008

Pour adopter, mieux vaut s'appeler Madonna que Corine Dupont.

TruongQuangSangAngelinaJolie.jpgEntre les adoptions rapides des stars et celles qui durent parfois plusieurs années pour les couples «normaux», il existe une inégalité de traitement qui dérange.


 

«Ces people voyagent pendant quinze jours et rentrent avec un enfant», observe Marlène Hofstetter, responsable du secteur adoption chez Terre des Hommes. «Je n’en pense pas beaucoup de bien. C’est frustrant par rapport aux parents qui doivent patienter pendant des années sur une liste d’attente.» Si l’adoption par Madonna d’un enfant au Malawi avait fait couler beaucoup d’encre (voir une "Petite lettre à un bébé du Malawi" du 18.10.2006), la dernière star en date à se lancer dans l’aventure, c’est Johnny Hallyday. Déjà parent d’une petite Jade, adoptée au Vietnam, le couple Hallyday ira bientôt chercher au Vietnam un second enfant, Joy.

Spécialiste des questions d’adoption, Marlène Hofstetter s’interroge. «Je suis sûr que les stars ont des passe-droits. Car tous les pays d’adoption ont des critères stricts d’adoption. Et l’âge en est un.» Devant l’adoption, tous ne seraient donc pas égaux. «Ce serait un peu choquant qu’ils aient droit à des traitements de faveur, estime Ricardo Graells, le président d'Adopte.ch, une association romande pour adoptés et parents adoptifs. Mais cela reste un épiphénomène. Ils ne sont pas nombreux, mais on en parle beaucoup».

Toujours moins d'enfants

 

Plus généralement, adopter devient plus difficile. Pour plusieurs raisons. « Il y a de moins en moins d’enfants adoptables, constate la spécialiste de TDH. D’une part parce que l’adoption nationale a pris de l’ampleur, d’autre part parce que les enfants sont davantage pris en charge par leur famille.» Pour un pays comme la Colombie, il faut ainsi compter trois à quatre ans d’attente. D’autres pays ont fixé des quotas pour les pays d'accueil. Les procédures pour adopter sont longues. Il faut tout d'abord obtenir une autorisation provisoire d'adopter au niveau cantonal. «Dans certains cantons, ça peut prendre trois mois. Mais à Genève, à cause du manque de personnel, ça peut prendre jusqu’à 18 mois», explique Ricardo Graells. Rien à voir à l’opération express lancée par Madonna au Malawi.

 


La Thaïlande a la cote


Depuis 2003, l’adoption d’enfants nés à l’étranger est régie par la Convention de La Haye. Elle vise à mieux protéger les enfants. Une septantaine d’Etats, dont la Suisse, sont signataires de cette Convention. Les démarches peuvent commencer dans le pays d’origine à travers un intermédiaire agréé par la Confédération. «Chaque pays dispose de sa propre législation, remarque le président d’Adopte. Certains pays demandent par exemple que les parents qui adoptent soient stériles.» Les critères à remplir sont multiples et compliqués. L’attente peut donc être plus ou moins longue, comme en Thaïlande, un pays très recherché par les familles suisses, devant l’Inde et la Colombie. En 2006, plus de 600 enfants ont été adoptés en Suisse, dont près de 300 en Suisse romande.

 

Source : 20min.ch. Didier Bender

 

Adoptieren geht leichter, wenn man Madonna heisst.

MadonnaDavid.jpgProminente können Kinder innert kurzer Zeit adoptieren, während «normale» Paare oft Jahre warten müssen. Diese Ungleichheit ist störend.


«Diese Leute machen zwei Wochen Ferien und kommen dann mit einem Kind zurück», sagt Marlène Hofstetter, die bei Terre des Hommes für Adoptionen verantwortlich ist. «Davon halte ich gar nichts. Es ist völlig ungerecht gegenüber den Menschen, die sich auf eine Warteliste setzen lassen und dann lange Geduld haben müssen.»

Entsprechend wirbelte Madonnas Adoption eines Kindes aus Malawi viel Staub auf. Ihr gleichtun möchte es nun der französische Sänger Johnny Hallyday, der bereits Vater eines in Vietnam adoptierten Mädchens namens Jade ist. Jetzt möchten er und seine Frau ein weiteres vietnamesisches Kind adoptieren, obwohl der Chansonnier schon über 60 Jahre alt ist.

Marlène Hofstetter findet das empörend: «Ich bin überzeugt, dass die Prominenten Sonderrechte geniessen, denn eigentlich haben alle Länder klare Kriterien für Adoptionen, darunter auch das Alter der Eltern.» Ricardo Graells, Präsident der Organisation Adopte.ch, schliesst sich ihr an: «Es wäre schockierend, wenn diesen Leuten eine Vorzugsbehandlung zuteil würde. Andererseits sind diese Fälle nicht sehr zahlreich, sie provozieren einfach immer Schlagzeilen».

Immer weniger Kinder

Adoptionen werden inzwischen aus verschiedenen Gründen zunehmend schwierig. «Es gibt immer weniger Kinder, die für Adoptionen in Frage kommen», stellt Marlène Hofstetter fest, «einerseits, weil die Adoption innerhalb der betreffenden Länder an Bedeutung gewonnen hat, andererseits, weil verwaiste Kinder meist von den Grossfamilien betreut werden.» Wenn man sich in einem Land wie Kolumbien für eine Adoption interessiert, muss man heute mit einer Wartezeit von drei bis vier Jahren rechnen. Andere Länder haben die jährlich zulässige Zahl von Adoptionen mittels Quoten begrenzt.

Das Prozedere ist sehr langwierig und extrem kompliziert, auch in der Schweiz. Zunächst muss man auf Kantonsebene eine provisorische Adoptionserlaubnis beantragen. «In gewissen Kantonen kann das drei Monate dauern, in Genf, wo akuter Personalmangel herrscht, sogar bis zu 18», erläutert Ricardo Graells. Kein Vergleich zu Madonnas Blitzadoption in Malawi…

Thailand sehr beliebt

Seit 2003 wird die Adoption von im Ausland geborenen Kindern durch das Haager Übereinkommen geregelt. 70 Staaten, darunter die Schweiz, haben es ratifiziert. Dennoch hat jedes Land nach wie vor seine eigene Gesetzgebung: «Gewisse Staaten verlangen zum Beispiel, dass adoptionswillige Eltern keine eigenen Kinder bekommen können», sagt Groells. Die Kriterien, die es in manchen Ländern zu erfüllen gilt, sind zahlreich und komplex. Vergleichsweise kurz sind die Wartezeiten in Thailand, dass sich deshalb bei schweizerischen Adoptionseltern in spe grosser Beliebtheit erfreut. Indien und Kolumbien liegen ebenfalls weit vorne. Im Jahr 2006 wurden in der Schweiz über 600 Kinder adoptiert, davon etwa 300 in der Westschweiz.


Source : 20min.ch .


- Madonna, Angelina Jolie et le marché de l’adoption
Stéphane Berne croque le gratin | On ne dira jamais assez combien les stars sont des personnes généreuses, toujours le cœur sur la main et la larme au coin de l’œil.

Et si le public ne l’avait pas compris, il est désormais convaincu par les unes des magazines qui fleurissent comme le muguet au printemps: non contentes de voler au secours de la planète menacée, de défendre des idées progressistes, les personnalités de la sphère people témoignent de leur profonde humanité en se lançant dans l’exaltante aventure de l’adoption. Jamais il n’a autant été question de bébés arrachés par des stars lumineuses à un destin obscur en Afrique ou en Asie!

Certes, il y a celles en mal d’enfant qui, comme la plupart des mères candidates à l’adoption, mais sur le devant de la scène et avec un petit coup de pouce politique ou médiatique, suivent la procédure légale: Laeticia Hallyday, Agnès Jaoui ou Valéria Bruni-Tedeschi… Mais que dire, en revanche, des adoptions à grand spectacle orchestrées par les reines de la communication hollywoodiennes? Leur statut de star les autorise-t-il à bafouer les lois de l’adoption, juste pour ramener devant les photographes un joli petit bambin préalablement choisi lors d’un casting à l’orphelinat avant de devenir la preuve vivante de leur générosité? Force est de reconnaître que les adoptions multiples d’Angelina Jolie, pourtant ambassadrice de bonne volonté auprès du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, sont entachées d’irrégularités. L’intermédiaire qui lui permit en 2002 d’adopter Maddox Chivan au Cambodge, Lauryn Galinda, a été condamnée pour falsifications de dossiers d’enfants dérobés à leur famille à la naissance, sans parler de Zahara, adoptée en 2005 en Ethiopie, orpheline du sida mais réclamées par d’hypothétiques mères biologiques…

Mais celle qui bafoue ouvertement les règles de l’adoption auxquelles toutes les femmes doivent se soumettre, c’est Madonna, dont certains commencent à penser qu’elle «fait son marché au Malawi» d’où elle a ramené David Banda après avoir trouvé les arguments pour décider son père Yohane Banda de le lui laisser. Deux ans plus tard, la Madone a voulu récidiver, mais la justice du Malawi ne s’est pas laissé convaincre. Il faut dire que l’icône pop n’a pas fait dans la dentelle pour obtenir l’adoption de la petite Mercy James, 3?ans, que sa grand-mère et ses oncles ne veulent pas abandonner à la star.

Arrivée en jet privé, installée dans un palace de la capitale avec sa fille Lourdes, Madonna a voulu braver les lois de l’adoption, persuadée que son documentaire sur le Malawi en 2008 lui donnait tous les droits, d’autant qu’elle croyait s’être acheté un ticket d’entrée pour 2,3 millions d’euros en construisant un orphelinat. Passe encore que Madonna ne réside pas depuis dix-huit mois dans le pays, elle a délibérément bafoué la règle qui veut qu’une femme divorcée ne puisse pas adopter… en remplissant la procédure d’adoption juste avant d’annoncer son divorce d’avec Guy Ritchie. Une séparation qui n’est pas passée inaperçue, même pour les juges du Malawi! Certes, une star est une femme comme les autres et a bien le droit d’adopter. Sa célébrité n’implique pas qu’elle soit moins honnête. Mais le non-respect des règles et des lois ne peut qu’augmenter le désarroi et la frustration des familles anonymes qui n’arrivent pas à adopter. Pour jouer les héroïnes des temps modernes, encore faut-il ne pas tricher.

Source: Tribune de Genève. 14.04.2009.

- Malawi Adoption. Take that Madonna!

28/07/2008

Peace Corps or adoption army?

[Via Pound Pup Legacy - Niels]PoundPupLegacyNiels.jpg

In an interview with Le Parisien, The French Secretary of State in charge of foreign affairs and human rights, Rama Yade, has announced she is creating some sort of Peace Corps for international adoption.

Each year we adopt in France 3 000 to 4 000 children, but painfully. Between 2006 and 2007, we recorded a decline of over 20% of international adoption in France for example while in Italy it increased by 9%.



So in order stay competitive with the Italians, who obviously manage to do better in recruiting children for international adoption, the French will now train an army of young volunteers to facilitate adoption by French families. The younsters will be will be sent out to several third world countries, to begin with Cambodia, followed by four other countries in October and the remaining 74 countries in 2009 and onwards. They will stay on site for two years.



The project will be funded both by the Ministry of Foreign Affairs and European by private companies.



The interview appeared in an article called: Des Peace Corps à la française afin d’aider les familles, which roughly translates to: French Peace Corps to help the families. It is clear the French are most of all interested in their claims for children, not so much in the interest of the children involved. France, now preceding the Council of the European Union, is expected to push forward new European legislation to expedite international adoption. The push for faster and more adoptions is supported by Italy, that like France is facing a growing demand for children.



According to another article in Le Parisien, French celebrities Gerard Depardieu and Johnny Hallyday support the project. With that support Hallyday, who together with his wife, Laetitia, already adopted a girl from Vietnam, will soon see his family extended, The girl had demanded a brotther.

* * *

 

->  The Gallic Peace Corps in the footstep of Zoe's Ark?

The Gallic peace corps are indeed in the footsteps of Zoe's Arc. Gap year students have no qualifications in childcare and no comprehension of the foreign countries they visit, let alone any understanding of the countries culture.
If we take the Romanian case for instance we see here every year many gap year students who can only speak their native language and are in the main unable to commnicate in effective terms with locals let alone even think of addressing problems that may arise without an interpreter to help them.
This too will be the case with most gap year students all over the World and though they do good work the fact remains that they do not understand intercountry adoptions, not the host countries childcare systems, let alone any form of child protection and I would suggest that like Zoe's Arc this scheme to use these students to find Orphan children is a very dangerous move and shows no respects for the Rights of the child.
Again we see the needs of wanting adults being placed by a nation- France before that of the child.
Brian Douglas.

 

->  Gap year students seek orphan kids for France !


There can be no doubt that Gap year students do a great job in many areas of volunteering including in the exchange of cultural and educational ideas which benefits both parties, however when it comes to seeking orphans for inter country adoption for French couples, then clearly one has to question the morality of such a project for gap year students who have no comprehension in reality of such subjects as Orphans and no qualifications to decide on such cases.

... ...

Mrs Yade like many others is looking to the needs of adults rather than the needs of the child and her only wish is to provide for the couples that can’t have children in France.
Mrs Yade would do well to realize that many countries now have either banned or reduced inter country adoptions as these kind of adoptions have proved not to be in the child’s best interest.

If the child’s best interest is to be put first then any child adopted can only benefit fully if adopted nationally in its own country were its birth culture remains.
Clearly this project designed for Gap year Students is just another case of filling quotas for foreign couples at a hefty price, rather than solving children’s real needs.
All Children Have Rights - Brian Douglas.


->  The french are jalous of the American Adoption Industry.

This is just sickening. Really sickening. You have to read it to believe it. They are going back into Cambodia. Its not just Americans who have this disease.
Adoption and its Triad.

 

->  Gap-year mission to find baby orphans for France.

From building homes in shanty towns to helping to save rainforests, travelling to exotic locations for well-meaning projects has long been a gap-year rite of passage for many a 19-year-old. This year French volunteers have been set a more challenging task: to scour the world for orphans for childless families in France.

The volunteers - described as a Gallic Peace Corps - will be asked to put prospective parents in touch with abandoned children in Africa, Asia, Eastern Europe and Latin America.

The government plan follows claims that France has been outflanked by Spain, Italy and the United States in the fiercely competitive world of international adoption.
The Times.

 

->  Des djeuns (jeunes) envoyés au front comme solution miracle.
Les Peace corps.... une solution pour plus d'adoptions ???? 
Le Charabia de Moushette.



->  Des Peace Corps à la française pour créer des famillles (et pour en déchirer d'autres).

Les Français veulent relancer l'adoption internationale. Ils parlent en termes de compétition et de but à atteindre. Qui va gagner? Italie ou France? Ils sont jaloux des Italiens! Ils veulent aussi acheter les bébés des autres et en acheter plus que les autres et ils sont soulagés de constater que les États-Unis et le Canada ont diminué dans le nombre d'adoption.

Et s'il y a moins d'abandons, si les pays veulent prendre soin de leurs propres enfants, ils devront créer des orphelins pour atteindre leur quota fixé, comme ça arrive déjà en ce moment.
Ce sont des gens comme eux et aussi vous les adoptants (oui, vous les adoptants!) qui alimentez les trafics d'enfants.

La définition d'éthique est différente pour chacun. Pour les uns, il n'y a pas de mal à laisser regarder noyer des personnes sans secourir s'ils peuvent obtenir un enfant. "Tu es pauvre? crève, je prends ton enfant, je m'en occupe, je vais l'aimer comme si c'était le mien." - "Tu te noies? Tant mieux, je vais prendre l'orphelin, j'en ai besoin" - "Je veux un enfant, les FIV n'ont pas fonctionné. Je vais en acheter un à l'autre bout du monde, l'enfant de pauvres." - "Augmentez le nombre d'enfants adoptables, j'en ai besoin d'un!" - "Je veux un enfant, débrouille-toi pour qu'il y ait des abandons d'enfants sinon, je ne vote pas pour toi à la prochaine élection." - "Avec l'adoption de mon enfant, tout est légal, j'ai utilisé une agence reconnue!"

Pourtant les pays "civilisés" ont une loi qui obligent à secourir des personnes en danger. Si vous voulez absolument aimer les enfant des autres, ben aimez-les donc les enfants des autres, là où ils sont. Pas nécessaire de les acheter, aidez-les à rester dans leurs familles! Fabriquée en Corée.


->  Le gouvernement français souhaite faciliter l'adoption - L'Arche de Yadé.

Belle insistance gouvernementale : on est ici dans la continuité de l'automne 2007 au Tchad.
J'ai donc un nom pour le "Peace Corps à la française" : « L'Arche de Yadé », et je propose aussi :
1. qu'on nomme Éric Breteau à la tête de cette nouvelle structure ;
2. qu'on la dote d'un budget "rançons et cautions juridiques" à la hauteur de ses ambitions.
Aline Maginot. Le Monde.

 

->  L'objectif : faire du chiffre dans les adoptions. La France doit tenir son rang.

31.10.2007. L’adoption mise à mal par l'affaire de l'Arche de Zoé au Tchad.
Ce genre de fiasco tombe vraiment mal à l’heure où se développe un marché concurrentiel de l’adoption à l’étranger, où la France perd du terrain, souvent au profit de ses voisins européens comme l’Espagne ou L’Italie.
Libération.


20.02.2008 - Dans un communiqué, Michèle TABAROT, députée UMP et présidente du Conseil supérieur de l'adoption, estimait "inquiétante" la baisse du nombre d'adoptions d'enfants étrangers par des Français de 20,5% en 2007, à 3.162 contre 3.977 en 2006.
AFP.

22.02.2008 - L'adoption française est pénalisée par la concurrence étrangère.
Pour le gouvernement français, il faut donner plus de chances aux couples français, face à la "concurrence" de pays comme l'Italie.
Le Point.

19.03.2008 - Dans son rapport à Sarkozy, Jean-Marie COLOMBANI veut doper l'adoption.
Le Journal du Dimanche.

25.06.2008 - M. Jean-Paul MONCHAU, conseiller des affaires étrangères hors classe, est nommé "ambassadeur chargé de l'adoption internationale", à compter du 15 juillet 2008.
Compte-rendu Palais Elysée.

27.07.2008 - À la suite du rapport Colombani sur l’adoption, Nadine Morano souhaite augmenter le nombre d’enfants adoptables en France.
La Croix


27.07.2008 - Nadine Morano veut s'occuper des "enfants délaissés" en France et augmenter le nombre d’enfants adoptables.
La Croix.


28.07.2008 - Rama Yade présente un plan de relance pour l'adoption internationale.
La secrétaire d'Etat française chargée des Droits de l'Homme, Rama Yade, envisage la création d'un Peace Corps "à la française" pour soutenir un plan de relance de l'adoption internationale en France.
"De jeunes français vont être formés et envoyés à l'étranger pour faciliter l'adoption par les familles françaises", annonce Mme Yade, précisant que "ces volontaires seront positionnés auprès des ambassades de France".
AFP.

28.07.2008 - Après le ‘Madonna-effect’, voici maintenant le french style : les "Rama Yade Peace Cops de l'adoption internationale", sponsorisé par Gégé Depardieu. Archives 2003 dans l'Expansion.com : Le sulfureux business de Gérard Depardieu.

28.07.2008 - Roger Zannier, président d'honneur de la Fondation Zannier-Holybaby, cofinancera le premier programme au Cambodge.
Le premier volontaire arrivera en août à Phnom Penh, avec un budget d’un million d’euros, financé en grande partie par la Fondation Roger Zannier, qui est à l’origine de la création de plusieurs orphelinats au Cambodge.
En 2009, ce programme pourrait être étendu à une vingtaine d’autres pays.

29.07.08. Au gouvernement français, on se dispute le bébé.
Rama Yade et Nadine Morano rivalisent de propositions pour "booster" l'adoption internationale et l'adoption en France".
L'Humanité.


Grâce aux 5 mousquetaires de l'adoption - TABAROT, COLOMBANI, MONCHAU, MORANO et YADE - la prophétie annoncée en 2005 par le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin de doubler le nombre d'adoptions réalisées par des Français à l'étranger (*) pourra se réaliser.
Le ministre Brice Hortefeux et la secrétaire d’Etat chargée de la Famille Nadine Morano préparent une réforme de l’adoption en France avec un objectif précis : augmenter le nombre d’enfants adoptables. Les familles françaises en désir et attente de bébés, d'enfants peuvent dormir tranquillement.

 

(*) Raffarin veut faire du chiffre.
Ce fut une annonce surprise. Le 24 janvier 2004, le monde des professionnels de l'adoption apprend médusé que Jean-Pierre Raffarin est « déterminé» à doubler le nombre d'enfants adoptés dans les prochaines années. L'argument du Premier ministre est massif: «Il y a 23 000 personnes qui veulent accueillir un enfant et on ne réussit à faire environ que 4 000 adoptions par an.» Ce «nouvel élan à l'adoption» passera par une «agence nationale». Que signifie cette déclaration ? Où irons-nous chercher nos enfants? Dans nos services sociaux? En 2002, 40 en sont sortis pour adoption, contre 1 600 en Italie et 5 000 en Angleterre. Sommes-nous prêts à changer notre regard sur le lien biologique? Irons-nous à l'étranger? Evitera-t-on les trafics de nouveau-nés vendus dans les pays pauvres? Autant de questions qu'il reste encore à trancher.
Anne Fohr. Le Nouvel Observateur.



Et l'intérêt de l'enfant dans tout ça ? Non primordial, il passe au second plan.

L'adoption a toujours intéressé prodigieusement les hommes politiques, en partie peut-être parce que ceux qui veulent se mettre en avant sur la scène juridique sont sûrs d'acquérir une notoriété immédiate, même si l'intérêt de l'enfant passe au second plan.
(Extrait de "Réflexions sur le devenir de l'adoption internationale" de Rubellin-Devivhi J., Informations sociales 2008/2, N°146)

 

->  L'humanitaire revient au galop !

Pour développer les adoptions vers la France, une modification des statuts de l’Agence Française de l'Adoption est envisagée afin de lui permettre de «financer des micro-projets  h u m a n i t a i r e s  avec les orphelinats des pays d'origine».
Selon une dépêche AFP : «L’Agence Française de l’Adoption (AFA), comme elle le souhaitait, se verra dotée de la capacité juridique à financer des projets de coopération humanitaire, ce qui la placera dans la même situation que les 42 organismes privés autorisés pour l’adoption (OAA)».
"Nous permettons à l'Agence Française de l'Adoption de mener des actions de coopération humanitaire comme le financement d’orphelinats."
dit Nadine Morano le 01.04.2009

L'Association Française des Volontaires du Progrès (AFVP) dispensera une formation générale aux "Peace Corps" de l'adoption internationale qui seront basés dans les ambassades.

Sur le site du Ministère des Affaires étrangères et européennes (page 2) :
"L'éthique au coeur du projet. Les volontaires de l'adoption internationale bénéficieront d'une formation complémentaire et approfondie animée par des experts de la protection de l'enfance comme de l'adoption internationale.
Une fois le volontaire en mission, ces experts continueront d'exercer leur tutorat. Il pourra faire appel à eux
pour toute situation complexe à laquelle il serait confronté au cours de sa mission."

Figurent actuellement dans ce groupe des "experts" :
- le Secrétariat général de l'Adoption internationale français - Président Jean-Paul Monchau ?
- la Fédération Enfance et Familles d'Adoption (EFA) - Présidente Janice Peyré
- l'association "Mouvement pour l'Adoption Sans Frontières" - Présidente Hélène Mahéo

 

->  Xème réforme de l’adoption en France : certains aspects du projet ont des inspirations colonialistes.

Comme l'auteur le souligne très bien dans son billet intitulé "Adoption ou abstention", une telle orientation de réforme participe d’une conception colonialiste de l’adoption internationale. Elle est empreinte de relent   c o l o n i a l i s t e   et de maladresse diplomatique.

 

 

Sur le même sujet

- PC2R pour faciliter l'adoption internationale.
- Les Peace Corps pour faciliter l'adoption internationale sont en formation.

 

28/06/2008

Madonna divorce leaves kids the cold

[ Via le blog de Brian Douglas, "All Children Have Rights" ]



David-Madonna.jpgSome kids have it all - a mother who has defined pop music for decades, a dad who makes movies, and a lifestyle that doesn't leave much to be desired. And they're called Madonna's kids. It is however just fantasy as is the material World the Madonna family lives in and a fantasy that will soon come to an end for the family, with the children being hurt the worst if the news of the Divorce of Madonna and Guy goes ahead as reported in the World press these past few days.

 


Even if the divorce does not go ahead then plainy things are not all rosy in the Madonna family home and this must be having an effect on the children both biological and adopted. Even at a young age children sense family breakdown and feel insecure, often hiding this within themselves.



The shopping spree's that the children have got used to will not matter anymore, but the loss of a Dad in the family home will.



It was well known that Guy was upset when his Wife decided to Adopt young David Banda from Malawi as he had a biological Father there, who could have been given the support needed so he could have had his son at home with him and have seen him grow up into a young man, rather than be whisked away by the material woman Madonna, who just picks kids like you and I go to the supermarket to pick food from the shelves.
What now for David Banda if the divorce goes ahead? Will Madonna give him back to his biological Father or leave him in her home without adoptive Father?



Why didnt she wait and decide on her Marriage first before rushing this adoption through one might ask? The answer as I've said is that sadly the young lad was just a material item for the Rich woman who wanted to prove she could have anything she wanted.



Here we see yet again the lack of respect for the child in intercountry adoptions and these kinds of adoptions must be banned like they are thankfully in Romania, so the rights of the child can be put first.



And lets not foget her son Rocco Richie and Daughter Lourdes Ciccone who will also be torn at the heartstrings by the loss of their Father in the family circle in the future. The loss of a Father will do untold and unseen damage to these children and even the Nanny will not be able to console their fears for the future.



The talk in the press about the prospect of divorce centers around the finacial settlement I note but there is no mention of the children! Clearly they come a sad second.

17:28 Écrit par collectif a & a dans Adoption spectacle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : madonna, david banda, divorce, abandon, adoption | |  del.icio.us

18/10/2006

Petite lettre à un bébé du Malawi

Madonna-tourisme-ethnique.jpgMon petit David,

 

Dans ton Malawi natal, tu rêvais peut-être d'un monde meilleur.
C'est mal parti. A ton arrivée à Heathrow, tu n'as rien vu de Londres et de l'Angleterre.

 

Madonna et Guy, tes nouveaux parents, avaient envoyé une gentille dame pour te récupérer. Mais elle t'a enfoui sous un grand manteau gris qui t'a mis a l'abri des photographes. Les gardes du corps les ont repoussés. Ce n'était pas un jeu. C'est la vie qui t'attend.

 

Madonna a 18 mois pour prouver qu'elle peut s'occuper de toi.
Avait-elle le droit de te faire venir chez elle, si vite ?
Qu'en pense vraiment ton père ? Et toi, tu en penses quoi ?

 

Pipole


Madonna's Fashion Accessories