Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2006-01 | Page d'accueil | 2006-06 »

23/02/2006

L'homoparentalité revue par le Sénat

Les amendements au projet de loi ouvrant l'adoption aux couples gays bientôt au vote.


Le débat en Belgique se poursuit au Sénat sur le projet de loi relatif à l'homoparentalité. Pour rappel, la Chambre a adopté la proposition de loi Swennen (SP.A) accordant aux couples de même sexe la possibilité d'adopter tant sur le plan national qu'international. Le texte a depuis été évoqué par le Sénat. Le délai dans lequel le Sénat doit se prononcer expire fin du mois de mars. En attendant, les auditions se terminent et le vote sur les amendements devrait intervenir après les vacances de carnaval. La sénatrice Christine Defraigne (Mouvement Réformateur) a pour sa part déposé un amendement cosigné par d'autres parlementaires MR ainsi que par certains du groupe VLD. Cet amendement entend étendre le concept d'adoption prévu par le code civil aux époux et cohabitants de sexe identique, mais le limite aux seuls cas où l'adopté est un descendant d'un des époux ou des cohabitants. Dans les situations que cet amendement entend effectivement régler, on se trouve en présence du choix délibéré d'un parent de concevoir un enfant dans le cadre d'une relation lesbienne ou de faire place à un enfant dans le cadre d'une relation homosexuelle ou lesbienne mais qui présente un lien biologique avec un des deux membres du couple concerné.

 

 La sénatrice Clotilde Nyssens (Centre Démocrate Humaniste) a elle déposé un amendement reprenant le concept de «parenté sociale». Le ou la partenaire du parent biologique serait considéré(e) comme un tuteur ayant un lien d'éducation avec l'enfant.

 

Source : La Libre Belgique

15:00 Écrit par collectif a & a dans Homoparentalité | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us

15/02/2006

Les droits de l'enfant dans l'adoption nationale et internationale.



Fondements éthiques et orientations pour la pratique.



Position du Service Social International du Centre International de Référence pour la Protection de l’Enfant dans l’Adoption définie dans le guide éthique (1999)

 
Extrait : N° 11 - Opinion du SSI
 
L’adoption doit être une rencontre entre l’enfant dans son besoin et les parents dans leur désir. Cela ne signifie pas que l’adoption doit répondre aux souhaits divers des parents adoptifs potentiels (PAP) mais que ces parents doivent avoir le désir d’enfant et pouvoir désirer l’enfant qui leur est confié. Cependant, l’adoption est un droit pour l’enfant en besoin d’une attention parentale de substitution permanente. Ce n’est pas un droit des adultes à se voir confier un enfant parce qu’ils le désirent. On utilise trop souvent le droit à l’égalité des personnes pour justifier la reconnaissance du droit d’adopter à tout un chacun.
 
L’enfant en besoin d’adoption est un enfant qui a souffert de carences graves; son histoire, sa situation d’adopté et parfois son apparence physique en font au départ un être différent dans l’environnement du pays ou du milieu où son placement est envisagé.  La famille qui l’accueille ne doit pas ajouter à ses différences ou à ses carences mais lui offrir ou revaloriser les références maternelle et paternelle dont il a manqué ou souffert, lui assurer un environnement qui pourra faciliter son intégration sociale et être capable de faire face aux difficultés spécifiques de la relation familiale adoptive.
 
C’est pour ces raisons que le SSI estime, sauf cas particuliers justifiés, qu'un couple, constitué par une femme et un homme, d’un âge en rapport avec celui de l’enfant, présente un environnement plus favorable au développement de l'enfant qu'une personne seule, qu'un couple de deux personnes du même sexe ou qu'un couple dont certaines caractéristiques (âge élevé de l’un ou des deux partenaires, problème médical grave, etc.) constituent un facteur d’inadaptation aux besoins de l’enfant ou de risque eu égard à la durée de la protection parentale.
 

16:00 Écrit par collectif a & a dans Ethique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Service Social International, adoption, éthique | |  del.icio.us

09/02/2006

Tous les articles

Appel

  • France. Appel à la solidarité contre un manquement aux droits élémentaire de l'homme et du citoyen [ ici]
  • France. Appel des professionnels de l'enfance. Faut-il autoriser l'adoption d'enfants au sein d'unions homosexuelles ? [ ici]


Avis d'experts

  • Ce sont les enfants abandonnés qui ont droit à une famille et non l'inverse. Fanny Cohen-Herlem [ ici]
  • Réforme de l'adoption, mères porteuses et accouchement sous x: tout s'accorde. Marie-Thérèse Meulders-Klein. [ ici]
  • Quand la France oublie l'éthique en matière d'adoption. Adoption d'enfants au Cambodge malgré la fermeture. -> ici
  • Adoption d'enfants par des couples de même sexe. La MIFDE invoque le principe de précaution. [ ici]
  • Question de la MIFDE : l'intérêt de l'enfant justifie-t-il de modifier les conditions requises pour adopter un enfant ?
    Réponse de Madame Janice Peyré, Présidente de l'association Enfance et familles d'adoption    [ici ]


Colloque - Conférence

  • Appel à témoignages. Pierre Verdier. [ ici]


Dysfonctionnement - Trouble

  • Troubles de l'attachement. Johanne Lemieux. [ ici]
  • L'histoire de Marie. Johanne Lemieux. [ ici]
  • Touchez pas à mon cœur. Johanne Lemieux . [ ici]
  • Les attachements particuliers. Jean-François Chicoine et Johanne Lemieux. [ ici ]
  • Guide de traitement des troubles sévères de l'attachement. Niels Peter Rygaard [ ici]


Enquête - Étude - Rapport

  • Suicide, psychiatric illness, and social maladjustment in intercountry adoptees in Sweden: a cohort study. Dr Anders Hjern. [ ici]
  • Enfants adoptés, l'envers du décor. La première enquête française sur les ratés de l'adoption. [ ici]
  • Rapport espagnol sur le développement des enfants élevés par des couples de personnes de même sexe . [ ici]
  • France. Neuf enfants adoptés sur dix sont originaires de l'étranger. [ ici]
  • Recherche québecoise sur l'adoption internationale. Réjean Tessier.  [ ici ]
  • Behavior Problems and Mental Health Referrals of International Adoptees. A meta-analytic approach  -> ici


Entretien - Interview

  • Barbara Monestier et Évelyne Pisier. Une adoption peut-elle être réussie ? [ ici]
  • L'adoption sans merci. Rencontre avec Barbara Monestier [ ici]
  • « Arrêtons de copier les hétéros » -> ici


Homoparentalité - Adoption homosexuelle


Identité - Origine

  • Rompre les chaînes des origines. Nazir Hamad [ ici]
  • L'enfant adopté : en-quête de sens et questions d'identité. Yves-Hiram Haesevoets [ ici]
  • Origines personnelles : entre mémoire, solidarité et avenir. Corinne Daubigny . [ ici]
  • Accouchement sous X et adoption. Nazir Hamad . [ ici]
  • La justice prélève l'ADN d'un enfant né sous X pour confondre son père accusé de viol . [ ici]
  • Revoir son enfant, un besoin viscéral. Mouvement Retrouvailles. Québec . [ ici]

 

Manifeste

  • Manifeste parlementaire pour la défense du droit fondamental de l'enfant d'être accueilli et de s'épanouir dans une famille composée d'un père et d'une mère. [ ici]

 

Livre - Revue

  • L'adoption dans tous ses états. Enjeux et pratiques. Terre des Hommes. [ ici]
  • Au risque de l'adoption. Une vie à construire ensemble. Cécile Delannoy. -> ici
  • L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive. Nancy Newton-Verrier [ ici]
  • Une question d'âge. Évelyne Pisier [ ici ]
  • Dis merci ! Tu ne connais pas ta chance d'avoir été adoptée. Barbara Monestier [ ici]
  • L' Enfant dans l'adoption. Enfances & Psy. [ ici]
  • Le règne de Narcisse. Tony Anatrella. [ ici]

Témoignage

15:17 Écrit par collectif a & a | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us

Quand la France oublie l’éthique en matière d’adoption.

Adoption d'enfants au Cambodge malgré la fermeture

La Fédération Enfance et Familles d’Adoption apprend avec stupéfaction que les autorités françaises cautionnent des démarches d’adoption qui se déroulent au Cambodge dans l’illégalité la plus totale. En effet, elles ont choisi d’entériner des démarches entreprises par des Français qui se sont rendus au Cambodge alors que ce pays est fermé à l’adoption depuis juillet 2003 pour les adoptants de France ainsi que des principaux pays occidentaux. Si les adoptions ont été suspendues au Cambodge depuis cette date, c’est parce que de sérieux doutes planent sur l’adoptabilité des enfants et sur d’autres aspects de la procédure. Le 28 juin 2005, le site de la Mission pour l’Adoption Internationale rappelait que "la situation de l’adoption internationale au Cambodge n’offrant pas encore les garanties suffisantes pour assurer la transparence et la régularité des adoptions, aucune reprise prochaine des adoptions n’est envisagée".

Avec l’UNICEF, la France et les autres pays d’accueil ayant suspendu la délivrance de visas se sont engagés à aider les autorités cambodgiennes à mettre en place une législation qui permette aux enfants privés de famille d’en trouver une, au terme d’une procédure qui vérifierait leur adoptabilité. La mise en place de cette nouvelle législation a été posée comme un préalable par tous pour la reprise des adoptions. L’attente souvent douloureuse et majoritairement très digne des postulants ne saurait justifier les moyens mis en œuvre par quelques-uns. La recherche d’une solution pour l’ensemble des enfants cambodgiens en attente d’une famille (donc juridiquement adoptables après vérification par les responsables légaux) ne saurait se réduire à des accommodements au profit de quelques personnes, au mépris d'une nécessaire éthique dans l'adoption et des termes de la Convention de La Haye relative à l'adoption internationale, ratifiée par la France.

Que devons-nous conseiller désormais aux 25 000 candidats à l’adoption ? Qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un agrément, d’attendre qu’un pays ou un conseil de famille vous propose un enfant ? Qu’il suffit de forcer la porte d’un orphelinat à l’étranger (et pourquoi pas d’une pouponnière ici en France…) de « se choisir » un enfant puis de faire larmoyer les médias, les spectateurs des programmes de télévision et nos représentants politiques pour que toute réglementation fonde comme neige au soleil ? Que diront ces parents, demain, à leur enfant, que dira la France, demain, à ces enfants qui exigeront la vérité sur la façon dont ils sont devenus Français ?

Janice Peyré
Présidente d’Enfance et Familles d’Adoption
Membre du Conseil Supérieur de l’Adoption (CSA)
Membre du Conseil National pour l’Accès aux Origines Personnelles (CNAOP)

Source : http://adoptionefa.org/accueil.php

08/02/2006

Behavior Problems and Mental Health Referrals of International Adoptees. A meta-analytic approach

 

 

Context

International adoption involves more than 40 000 children a year moving among more than 100 countries. Before adoption, international adoptees often experience insufficient medical care, malnutrition, maternal separation, and neglect and abuse in orphanages.
 
 
Objective
 
To estimate the effects of international adoption on behavioral problems and mental health referrals.
 
 
Data Sources
 
We searched MEDLINE, PsychLit, and ERIC from 1950 to January 2005 using the terms adopt combined with (behavior) problem, disorder, (mal)adjustment, (behavioral) development, clinical or psychiatric (referral), or mental health; conducted a manual search of the references of articles, books, book chapters, and reports; and consulted experts for relevant studies. The search was not limited to English-language publications.
 
 
Study Selection
 
Studies that provided sufficient data to compute differences between adoptees (in all age ranges) and nonadopted controls were selected, resulting in 34 articles on mental health referrals and 64 articles on behavior problems.
 
 
Data Extraction
 
Data on international adoption, preadoption adversity, and other moderators were extracted from each study and inserted in the program Comprehensive Meta-analysis (CMA). Effect sizes (d) for the overall differences between adoptees and controls regarding internalizing, externalizing, total behavior problems, and use of mental health services were computed. Homogeneity across studies was tested with the Q statistic.
 
 
Data Synthesis
 
Among 25 281 cases and 80 260 controls, adoptees (both within and between countries) presented more behavior problems, but effect sizes were small (d, 0.16-0.24). Adoptees (5092 cases) were overrepresented in mental health services and this effect size was large (d, 0.72). Among 15 790 cases and 30  450 controls, international adoptees showed more behavior problems than nonadopted controls, but effect sizes were small (d, 0.07-0.11). International adoptees showed fewer total, externalizing and internalizing behavior problems than domestic adoptees. Also, international adoptees were less often referred to mental health services (d, 0.37) than domestic adoptees (d, 0.81). International adoptees with preadoption adversity showed more total problems and externalizing problems than international adoptees without evidence of extreme deprivation.
 
 
Conclusions 
 
Most international adoptees are well-adjusted although they are referred to mental health services more often than nonadopted controls. However, international adoptees present fewer behavior problems and are less often referred to mental health services than domestic adoptees.
 

Authors
 
Prof.dr. Femmie Juffer
Prof. dr. Marinus H. van IJzendoorn 
Centre for Child and Family Studies, Leiden University, Leiden, the Netherlands.

---

Internationaal geadopteerde kinderen hebben minder gedragsproblemen dan binnenlandse adoptiekinderen
 


De meeste kinderen die internationaal worden geadopteerd ontwikkelen zich goed en zij hebben minder gedragsproblemen dan kinderen die in het land zelf geadopteerd worden, zo concluderen prof.dr. Femmie Juffer en prof.dr. Rien van IJzendoorn in een artikel dat op 25 mei 2005 in JAMA - Journal of the American Medical Association verschijnt. 
 
Groot onderzoek naar adoptie

Internationale adoptie is een groeiende vorm van adoptie waarbij jaarlijks meer dan 40.000 kinderen en meer dan 100 landen betrokken zijn. Vóór hun adoptie maken internationale adoptiekinderen vaak ontoereikende medische zorg mee, ondervoeding, scheiding van de moeder, en verwaarlozing en mishandeling in kindertehuizen. 
Prof.dr. Femmie Juffer en prof.dr. Rien van IJzendoorn, beiden verbonden aan het Centrum voor Gezinsstudies van de Universiteit Leiden, spoorden wereldwijd adoptieonderzoeken op die tussen 1950 en januari 2005 waren uitgevoerd om zo het effect van internationale adoptie op gedragsproblemen en aanmeldingen bij de hulpverlening te onderzoeken. In hun meta-analyses vergeleken zij de internationale adoptiekinderen met niet-geadopteerde kinderen en met kinderen die binnen hun eigen land geadopteerd waren (binnenlandse adoptiekinderen). In totaal zijn er 25.281 internationale en binnenlandse adoptiekinderen opgenomen in de meta-analyses naar gedragsproblemen en 5.092 in de meta-analyses naar aanmeldingen bij de hulpverlening.
 
 
 
Meeste adoptiekinderen doen het goed

De auteurs concluderen dat de meerderheid van de internationale adoptiekinderen zich goed ontwikkelt, maar dat meer adoptiekinderen worden aangemeld bij de hulpverlening vergeleken met niet-geadopteerde kinderen. Overigens is het aantal adoptiekinderen in de hulpverlening slechts een klein percentage van alle adoptiekinderen, en de meeste adoptiekinderen doen het relatief goed. In tegenstelling tot de publieke opinie hebben internationale adoptiekinderen minder gedragsproblemen dan binnenlandse adoptiekinderen en worden zij minder vaak aangemeld bij de hulpverlening.
 
Adoptieleeftijd niet van invloed op problemen

Anders dan verwacht heeft de leeftijd bij adoptieplaatsing geen invloed op het ontstaan van gedragsproblemen bij internationaal geadopteerde kinderen.  Eventuele gedragsproblemen ontstaan eerder op de basisschoolleeftijd dan in de puberteit. Hulpverleners zouden zich bewust moeten zijn van de hogere risico’s op probleemgedrag bij binnenlandse adoptiekinderen en bij internationale adoptiekinderen die voorafgaande aan hun adoptie ernstige verwaarlozing en mishandeling hebben meegemaakt.
 
Adoptie biedt nieuwe kans

De studie laat zien dat ouders en kinderen in staat zijn erbarmelijke omstandigheden tijdens de vroegste kinderjaren te overwinnen en aanzienlijke achterstanden in te halen. In de nieuwe omgeving van het gezin overwint het verwaarloosde of ondervoede adoptiekind zijn aanvankelijke handicaps. Het haalt zijn meer fortuinlijke leeftijdgenootjes goeddeels in. Dit demonstreert de geweldige veerkracht van het jonge kind dat in een betere omgeving mag opgroeien. De eerste paar levensjaren zijn geen onvermijdelijk (nood)lot, de meeste kinderen grijpen een nieuwe kans als die hen wordt geboden.
 
Het Adoptie Meta-Analyse Project (ADOPTION MAP) wordt financieel gesteund door de Stichting VSBfonds, Stichting Fonds 1818, Nationaal Fonds Geestelijke Volksgezondheid en de Stichting Kinderpostzegels Nederland in samenwerking met het Adoptie Driehoek Onderzoeks Centrum (www.adoptionresearch.nl). Prof.dr. Van IJzendoorn wordt ondersteund door de NWO SPINOZA prijs.
 
 
Bron : Universiteit Leiden