Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'enfant dans l'adoption | Page d'accueil | « Droit de connaître » « Respect des liens avec la famille d’origine » »

27/08/2006

La souffrance psychique des adolescents et des jeunes adultes

medium_souffrance_psychique.jpgJamais comme aujourd’hui l’adolescence n’a été si longue et les adolescents si nombreux. L’état de santé d’un nombre important d’entre eux est préoccupant. Face aux multiples symptômes de leur mal-être, une attention particulière doit être apportée à la souffrance psychique qui peut apparaître dans des circonstances multiples, parfois de façon insidieuse.

Cette souffrance demeure mal définie, car elle recouvre des troubles du comportement de nature très diverse associés à des conduites toxicomaniaques, des passages à l’acte et une agressivité considérés comme des équivalents dépressifs.

Ce rapport dresse un panorama des principaux indicateurs de santé psychique des jeunes de 12 à 25 ans et s’attache à apporter un éclairage sur les petits signes d’alerte repérables par chacun. Les difficultés sociales, la désagrégation familiale, mais aussi l’échec scolaire doivent alerter précocement.

Des mesures de prévention et des réalisations spécifiques sont proposées pour répondre aux situations difficiles. Elles nécessitent une adaptation des institutions et des professionnels au contact des jeunes et une meilleure articulation entre eux.

Dans ses recommandations, le Haut Comité de la Santé Publique [HCSP] préconise d’améliorer les actions d’éducation à la santé, d’accroître la vigilance des adultes de proximité, de développer l’action des intervenants de crise, de favoriser la création de structures d’accueil, mais aussi de développer des recherches sur la résilience.

Avis et rapport du HCSP

15:27 Écrit par collectif a & a dans Etude - Recherche | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us