Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Exposés et sauvés. Le destin singulier des enfants adoptés à l'étranger. | Page d'accueil | Baby-Exporting-Nation:The Two Faces of Inter-Country Adoption »

10/11/2006

Trafic d'enfants à adopter

Cinq Albanais ont été arrêtés jeudi à Ionnina, au nord-ouest de la Grèce, soupçonnés de participer à un réseau de trafic d'enfants, par des policiers grecs qui s'étaient fait passer pour un couple désireux d'adopter, pour 3000 Euros un enfant de 3 ans et demi enlevé en Albanie. L'enfant, épuisé, a dû être hospitalisé.

 

L'UNICEF estime que chaque année 3000 mineurs albanais sont victimes du trafic à destination de la Grèce et de l'Italie. La plupart sont contraints à la mendicité ou à la prostitution et certains sont destinés à l'adoption.  (AFP)

 

-  Grèce : le business de l’adoption d’enfants

En Grèce, beaucoup de parents ne parviennent pas à adopter d’enfants par les filières légales. Ils sont donc obligés de se tourner vers des réseaux clandestins, qui achètent des enfants ou ont recours à des prostituées, souvent bulgares : le « prix » d’un nourrisson varie de 10 000 à 20 000 euros.
Courriers des Balkans. Mars 2005.


- Trafics d'enfants : la réponse des citoyens et des Etats

- Prévention active contre les trafics d'enfants

- Cartes de crédit et pédocriminalités

- Les principales affaires de trafic d'enfants

 

10:05 Écrit par collectif a & a dans Trafic d'enfants | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grèce, albanie | |  del.icio.us