Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L’adoption en questions - Sur le blog de Jean-Pierre Rosenczveig, juge des enfants. | Page d'accueil | «La recherche des origines» - Colloque en Suisse. »

06/02/2007

Enquête sur la disparition de nouveaux-nés aux fins d’adoption illégale : visite d’une parlementaire du Conseil de l'Europe en Moldova

medium_vermot-mangold.jpgRuth-Gaby Vermot-Mangold (Suisse, SOC), qui prépare actuellement un rapport pour l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur la disparition de nouveaux-nés aux fins d’adoption illégale, se rendra en Moldova du 4 au 6 février 2007.

 

Son objectif est d’enquêter sur des annonces qui seraient parues dans des journaux qui cibleraient des mères célibataires prêtes à vendre leur enfant aux fins d’adoption illégale et d’examiner de près un éventuel trafic illicite de bébés.

 

Intervenant la veille de son départ, Mme Vermot-Mangold a déclaré : « Je ne cherche pas à créer de scandale. Mon but est d’aider ce pays, et d’autres pays européens, à lutter contre le trafic d’enfants, s’il s’avère qu’une telle activité illégale a effectivement lieu ».

 

Son programme provisoire prévoit des réunions avec des ONG spécialisées dans l’adoption et la lutte contre la traite en Moldova ainsi qu’avec des représentants des pouvoirs publics et des députés en charge de ces questions. Elle devrait également visiter des services de maternité et un foyer pour enfants abandonnés.

 

En août 2005, Mme Vermot-Mangold s’est rendue à Kharkov en Ukraine où elle s’est également intéressée aux disparitions présumées de bébés quelques heures après leur naissance.

Son rapport définitif, qui réunira ses conclusions à l’issue de ces deux visites, voire d’autres, devrait être disponible vers la fin 2007.


Proposition de recommandation à l’origine du rapport


Mme Vermot-Mangold devrait donner une conférence de presse le mardi 6 février à 17 h 30 (lieu à confirmer).
Contact : Angus Macdonald, Unité de communication

 

Source : Conseil de l'Europe