Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mère : connue. Père : éprouvette | Page d'accueil | Enfant qui a mal, enfant qui fait mal ? - Caroline Archer »

03/05/2007

"Boîte à bébés" ... abandonnés

medium_babyklappe.jpgUn hôpital du sud du Japon s'est doté d'une "boîte à bébé", un endroit permettant d'abandonner anonymement les nouveaux-nés, une première dans ce pays, qui a provoqué les réticences du gouvernement conservateur.
Certains estiment que ce système incitera à l'abandon irresponsable des nouveaux-nés.

Retour au Moyen-âge !

La "boîte à bébé", calquée sur le modèle de la "Babyklappe" allemande, a été installée à l'hôpital catholique Jikei de Kumamoto. Ce système, qui trouve ses origines au Moyen-âge, a été relancé il y a dix ans par un groupe chrétien en Allemagne.

"J'espère que les parents auront le courage de nous consulter avant de prendre la décision d'abandonner leurs nourrissons", a déclaré Taiji Hasuda, directeur de l'hôpital, soulignant que la "boîte à bébé" ne devrait constituer qu'un "dernier recours". Installée à l'extérieur de l'hôpital, la boîte mesure 50 sur 60 cm. Un joli dessin d'une cigogne a été peint sur sa porte, où a également été inscrit le message suivant : "S'il vous plaît, veuillez laisser quelque chose avec le bébé." Lorsque la porte s'ouvre, une caméra de surveillance s'active automatiquement tandis qu'une alarme alerte le personnel médical de permanence, qui peut ainsi rapidement venir récupérer les bébés abandonnés.

Pour ses partisans, ce sytème pourrait encourager l'augmentation des naissances au Japon, en limitant l'avortement et en encourangeant l'adoption

Ni vu, ni connu, et je m'en débarrasse ... comme un déchet dans un parc à conteneurs.
On arrête pas le progrès ...

 

Source : http://www.babyklappe.info/index.html

16:35 Écrit par collectif a & a dans Abandon | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : abandon anonyme, boîte à bébés, japon | |  del.icio.us

Commentaires

C'est vrai que cette initiative est d'un assez mauvais goût... je suis tout à fait d'accord avec toi, mais il est également vrai que si cela permet de faire reculer l'avortement...

Enfin... entre un bébé abandonné et un bébé avorté, je ne sais pas vraiment ce qui est mieux :/

Écrit par : Nounou | 08/05/2007

Pardon, je suis maman adoptive et ne n'approuve pas le dernier commentaire de cet article : "Ni vu, ni connu, et je m'en débarrasse ... comme un déchet dans un parc à conteneurs".
Probablement, faudrait-il être mère abandonnante pour pouvoir se permettre de juger ce qui est bien ou mal dans ce domaine. Et encore, tous les exemples sont différents, des parcours de vie, des souffrances, des douleurs morales et physiques, conscientes et inconscientes, des choix ou des non-choix différents. Moi, je vois beaucoup de douleur dans tout ça, pas juste de l'abandon.
Ou étiez-vous, vous qui portez ce jugement facile, quand ces mères ont abandonné leur enfant ?
Leur avez-vous tendu la main ?
Les avez-vous prises en charge ?
Les avez-vous recueillies, parlé, écouté, les avez-vous aidé pour qu'elles puissent assumer cette naissance et toute la suite...
Bien entendu, dans le tas, il y a le bébé malvenu d'un adultère, d'un viol, celui dont on veut se débarrasser pour se débarrasser aussi de la honte ou de la peur.... mais aussi, les bébés d'ados, les bébés d'histoires d'amour simplement, d'égarement de jeunesse, de rencontres d'été, des bébés dont les mères n'ont pas eu le choix, n'ont pas eu accès à la pilule, ont eu peur de parler, ont dénié leur grossesse...
C'est trop facile de jeter l'opprobre sans savoir !
Moi, de mon point de vue, je respecte ces femmes, qui m'ont donné l'immense bonheur d'avoir deux enfants. Je pense souvent à elles, je m'en veux avec le recul, de n'avoir pas fait ce que je vous reproche plus haut : proposer mon aide au lieu de prendre un enfant dont je savais qu'il était un bébé d'une histoire d'amour et d'un habitat en carton dans la rue... Dommage pour ces mères. Tant mieux pour moi !
Bien sûr que les "bouches d'ombre" du moyen-âge pèsent sur ces "boîtes à bébés". Mais pas plus que les petites filles chinoises noyées sans plus de sentiment à la naissance, comme les chiots d'une portée.
Il n'y a pas d'abandon irresponsable. Ce titre me choque. Pensez-vous donc qu'une femme, aussi jeune, irresponsable, stupide soit-elle, fait des enfants juste pour le plaisir de le "pondre" et de le rejeter ensuite ? Comme elle ôte son tampax ? Non, mais je rêve !...
La mère bio de mon fils, violée depuis l'âge de 6 ans entre autre par son propre père (le père de mon fils, donc.... je vous laisse apprécier), souffrant d'oligophrénie grave (aucun repère de temps, âge mental de 6 ans), a voulu, ELLE, signer l'acte d'abandon d'une +, parce qu'elle souhaitait le meilleur pour lui. Elle a eu ce courage immense, en dépit de son inculture, de son traumatisme effrayant, de son avenir au mieux en HP...
Nos enfants ne sont pas des déchets, ni pour les mères abandonnantes, ni pour les parents qui les adoptent. "Ce sont juste des Princes en route pour l'Aurore" (Montessori).
B.A.

Écrit par : BRIO | 09/06/2012