Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2007-06 | Page d'accueil | 2007-08 »

24/07/2007

Pour protéger l’environnement, limiter les naissances

b64c4c14520b7fce7d40a7b295bd0464.jpgSelon un rapport de l’Optimum Population Trust [OPT], organe britannique de contrôle de la population, les gouvernements devraient être obligés de mettre en place une politique de limitation des naissances.

 

Auteur du rapport baptisé Youthquake, le professeur John Guillebaud, du planning familial, propose notamment que le gouvernement britannique, relayé par les écoles, les médias et les groupes pour l’environnement, limite à deux le nombre d’enfants autorisé par ménage.

 

Pour le professeur Guillebaud, une telle mesure ferait de la Grande-Bretagne un leader dans le combat en faveur de l’environnement en ayant moins d’enfants, en devenant ainsi un exemple pour le monde. Selon l’OPT, il n’est en effet plus "responsable" vis-à-vis de l’environnement de donner naissance à trois, quatre ou davantage d’enfants.

 


Le rapport : Youthquake. Population, fertility and environment in the 21st century

Source : Gène éthique

16:05 Écrit par collectif a & a dans Planning familial | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rapport, recherche, population | |  del.icio.us

20/07/2007

Site de L'association PMA, présidée par Pauline Tiberghien

f3c20e8e52a15aaeda3f31123b1c4c23.jpgLa Charte de L'association PMA :



Parce que chaque être humain a le droit de connaître ses origines quel que soit son mode de conception, l'association Procréation Médicalement Anonyme a pour objectif de sensibiliser les professionnels de santé, les législateurs et le grand public aux conséquences psychologiques pour les enfants à naître, de l'anonymat des donneurs de gamètes ou d'embryon dans le cadre des techniques d'Assistances Médicales à la procréation.



En votant la loi de bioéthique de 1994 qui impose l'anonymat des donneurs, la France a fait à nouveau alliance avec le secret et le mensonge : cette loi supprime définitivement pour l'enfant toute chance d'avoir un accès à ses origines.

 

Aujourd'hui, c'est le désir égoïste des adultes qu'on sacralise. Notre société prône le "droit à l'enfant" tout en ne se souciant pas de son bien-être. Légaliser l'anonymat des donneurs ajoute à la rupture de filiation, le poids d'un secret.

 

Qui peut prétendre qu'il est préférable pour un enfant à naître qu'il ne connaisse jamais ses origines ? Qui peut refuser à un être humain de savoir d'où il vient ?

 

La filiation est multiple : sociale, affective, charnelle ET biologique. Force est de constater que seuls ceux qui connaissent leurs origines biologiques nient cette réalité. Le choix de savoir ou celui d'ignorer ses origines n'appartient qu'au principal intéressé : l'enfant.

 

Après la naissance de milliers d'enfants issus de dons anonymes de gamètes, les premières naissances en 2004 d'enfants conçus par dons anonymes d'embryons relancent le débat du secret des origines. C'est le désir d'un enfant à tout prix qui est comblé sans réfléchir aux conséquences souvent désastreuses pour un enfant à qui l'on demande de grandir sans racine.

 

Créée en 2004, l'association Procréation Médicalement Anonyme milite pour :
- La levée de l'anonymat des donneurs de gamètes (sperme et ovocytes)
- L'abolition de la pratique même du don d'embryon.

 

Découvrez l'actualité, les témoignages de membres de l'association, l'état de la législation dans le monde  et bien d'autres informations qui vous permettront de mieux comprendre cette action.

 

Site web : http://www.pmanonyme.asso.fr/

 

09:06 Écrit par collectif a & a dans Origine - Identité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us

19/07/2007

Un enfant avec plusieurs parents légaux

163a1fd4e3f521384c4ca7a110dd717d.jpgEn janvier dernier, la Cour de l'Ontario a reconnu qu'un garçon pouvait avoir trois parents : le père et la mère biologique ainsi que la partenaire lesbienne de la mère. En avril dernier, c'est la Cour de Pennsylvanie qui reconnaissait qu'un donneur de sperme et deux lesbiennes qui venaient de se séparer étaient tous trois responsables de leurs deux enfants.

 

Il ne s'agit pas d'un phénomène uniquement américain. Des commissions d'experts en Nouvelle Zélande et en Australie ont proposé que les donneurs de sperme ou d'ovocyte deviennent aussi des parents légaux.

 

Source : Gène éthique - Revue de presse

11:19 Écrit par collectif a & a dans Communiqué | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us

11/07/2007

Adoption : la fin du secret ?

Le dimanche 15 juillet 2007 à 23h00, une émission sur Canal-Vie.

0eef959c213f9277488d8de77ac7bc30.jpgDocumentaire mettant en vedette trois personnages en quête de leurs parents naturels : un adopté d'origine canadienne, un autre d'origine amérindienne et un dernier d'origine internationale. Trois différents types d'adoption communs au Canada qui, chaque fois, permettront de faire la lumière sur un pan du dossier.

 

Diffusions de cette émission :
Mardi 10 juillet 2007 à 20h00
Mardi 10 juillet 2007 à 3h00
Dimanche 15 juillet 2007 à 23h00
Dimanche 15 juillet 2007 à 2h00

 

Le documentaire a été préparé par la firme Médiatique et le Mouvement Retrouvailles a collaboré et participé à ce documentaire.

 

Source : Canal-Vie

 

11:40 Écrit par collectif a & a dans Film & documentaire | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : émission, adoption, secret | |  del.icio.us

02/07/2007

Nestor et les Oubliés - Benoît Pilon

a0da2c341b0d7d01ddf5925bd0b52ccb.jpg

 Télévision Québec

 

Dans les années 1940 à 1960 au Québec, les mères célibataires étaient forcées de donner leur bébé en adoption.

C’est ainsi que le destin de Louis-Joseph Hébert, alias Nestor, s’est retrouvé lié à celui des centaines d’enfants abandonnés qu’on appellera «les orphelins de Duplessis».

Depuis plusieurs années, Nestor et ses compagnons d’infortune mènent un combat quotidien afin d’obtenir, auprès du gouvernement, réparation pour les nombreux sévices physiques et abus sexuels dont il ont été victimes pendant leur enfance, aux mains des prêtres.

Alors qu’il visite les vestiges de l’orphelinat d’Huberdeau, en compagnie de son ami Émile Quenneville, l'irréductible Nestor raconte son dur parcours pour retrouver sa dignité perdue.

Nestor et les oubliés est un film-documentaire touchant et juste, donc qui ne pèche pas par excès de sentimentalisme ou par condescendance - c'était les pièges à éviter.

De son véritable nom Louis-Joseph Hébert, Nestor fait partie de ces enfants qui ont été «recueillis» à l'orphelinat d'Huberdeau dans ces années où le Québec vivait sous la coupe de l'église catholique et traitait comme il se doit (!) les enfants du péché.

N'ayant pas été, comme bien d'autres, enfermés dans un institut psychiatrique - mais n'ayant pas moins subi de sévices - Nestor et ses compagnons n'ont pas reçu d'indemnisation du gouvernement du Québec. Mais ils ne baissent pas les bras.
Un combat de David contre Goliath où rires, larmes et fraternité s’entremêlent quotidiennement.

Les faits sont révoltants mais les témoignages, douloureux de sobriété. Car Benoît Pilon, plutôt que de prendre le mors aux dents, présente les drames avec la mesure du documentariste. L'effet et l'impact ne sont que plus réussis.

Source : Le Devoir


Le site officiel