Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le Congo suspend les adoptions internationales d’enfants | Page d'accueil | The international adoptions lobby: an insider's perspective »

25/12/2007

Un diplomate néerlandais accusé d'abandonner sa fille adoptée

Jade.jpgRaymond Poeteray, le vice-consul des Pays-Bas à Hongkong, fait les titres de la presse asiatique et néerlandaise. L’opinion lui reproche d’avoir abandonné Jade, sa fille adoptive de 8 ans. Cette petite Sud-Coréenne a été adoptée à l’âge de 4 mois, alors que Meta Poeteray, la femme du diplomate, se croyait stérile. Après l’adoption, elle a mis deux garçons au monde. Selon le South China Morning Post, un quotidien hongkongais qui a largement couvert le choc provoqué par cette nouvelle dans la communauté sud-coréenne, le couple aurait décidé de se séparer de Jade en 2006, lorsque l’enfant a manifesté des troubles du comportement. «Nous n’avons jamais voulu nous débarrasser de notre fille», rectifie Raymond Poeteray.

 

«Contact».

«Jade, l’enfant jetable», a titré De Telegraaf, le plus grand quotidien néerlandais. Rappelé à La Haye le 17 décembre pour une séance d’explication aux Affaires étrangères, le diplomate, en poste à Hongkong jusqu’à la mi-2008, nie tout abandon. «Nous subissons tous un sérieux traumatisme», a t-il indiqué le 13 décembre dans un communiqué. Selon lui, sa fille souffre d’une forme sévère «d’angoisse de l’attachement». «Il nous a toujours paru très difficile d’établir un contact réel avec elle.»

 

Selon des sources proches de l’ambassade de Corée du Sud à Hongkong, le couple aurait aussi expliqué que Jade ne s’est jamais faite à sa nourriture, pas plus qu’à la «culture néerlandaise».

 

Courant 2006, des assistants sociaux et l’organisation Mother’s Choice ont recommandé de placer Jade dans une autre famille, de manière temporaire. «Les spécialistes ne sont pas certains que Jade pourra nous retrouver, précise le père adoptif. Nous espérons que si et ferons tout notre possible pour trouver une solution afin que Jade puisse être heureuse dans sa vie.» Fernando Cheung, un député de Hongkong, affirme de son côté que la fillette est «normale et en parfaite santé, sous la garde de ses parents actuels».

 

Nationalité.

Pour compliquer le tout, Jade n’a pas été naturalisée néerlandaise. Elle n’est pas non plus une résidente de Hongkong. De nationalité sud-coréenne, elle parle le néerlandais, l’anglais et le cantonais. Son sort reste pour le moins incertain. Hilbrand Westra, président de l’antenne néerlandaise de United Adoptees International, une organisation pour enfants adoptés, rappelle que ce ne serait pas la première «adoption ratée». Dans la mesure où Jade parle néerlandais, il suggère une solution «morale et éthique» : qu’elle soit prise en charge par l’employeur de son père, l’Etat néerlandais. «Formellement, nous n’avons pas de responsabilité, indique un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.C’est une question privée et à notre connaissance, rien d’illégal ne s’est produit.»

 

Toute l’affaire, cependant, a relancé le débat sur l’adoption internationale en Asie. Des responsables politiques, en Corée du Sud, ont demandé son interdiction. Aux Pays-Bas, plus de 90 % des 1 300 enfants adoptés chaque année sont étrangers. Sur ce total, 60 % viennent de Chine, et sont des filles.

 

Source : Libération


Sur le même sujet

 

-> Adoptie mislukt. Diplomatenpaar geeft kind terug

Ze zou zich niet kunnen aanpassen aan de Nederlandse cultuur, inclusief de eetgewoonten. In Hongkong en Nederland is grote ophef ontstaan over een Nederlands diplomatenechtpaar dat het zevenjarige geadopteerde dochtertje om deze reden weer zou hebben afgestaan. Het meisje werd door het echtpaar geadopteerd toen ze vier maanden oud was.
Wereldomroep

-> Diplomat 'dumped his adopted child because she did not fit in'
A diplomat accused of “dumping” his adopted daughter flew home yesterday after triggering a row about the ethics of Europeans adopting Asian children.
Times online

-> Dutch diplomat gave up adopted girl on medical advice
A Dutch diplomat who caused an uproar when he returned an adopted Korean girl after seven years said he did so on medical advice because she had such severe problems fitting into the family.
Reuters

-> Diplomatenpaar reageert op rel rond adoptiekind
De Nederlandse consul Raymond Poeteray en zijn vrouw Meta reageren vanuit Hongkong op de rel rondom hun zevenjarige adoptiedochter Jade.
In Hongkong spreken de media schande van het diplomatenpaar Poeteray. Heel Azië sprak schande van het feit dat de familie Poeteray het Zuid-Koreaanse meisje had ‘gedumpt’ en teruggegeven omdat ze ‘onaangepast was en niet mee kon komen met het Hollandse gezinsleven’.
Elsevier

-> 'Onze dochter is ziek'
"Onze dochter is ziek, daarom hebben we afscheid moeten nemen." dat zegt het Nederlandse diplomatenechtpaar in een verklaring over de uithuisplaatsing van de geadpoteerde Jade.
De Telegraaf

-> Rupture d'adoption est une option!
Si vous croyez que l'histoire du couple qui retourne leur fille adoptive après sept ans est un cas isolé, détrompez-vous!
Fabriquée en Corée


-> Mes commentaires sur l'affaire Jade et les autres cas de rupture d'adoption. Selon les articles, l'histoire de Jade a alimenté la colère parmi la communauté coréenne qui critique le couple néerlandais pour avoir renoncé à la garde de leur fille adoptive sept ans plus tard, après avoir négligé le processus de naturalisation.
Fabriquée en Corée

-> Adoption Disruption and Dissolution
The term disruption is used to describe an adoption process that ends after the child is placed in an adoptive home and before the adoption is legally finalized, resulting in the child's return to (or entry into) foster care or placement with new adoptive parents.
The term dissolution is used to describe an adoption that ends after it is legally finalized, resulting in the child's return to (or entry into) foster care or placement with new adoptive parents.
Child Welfare Information Gateway

Commentaires

Abandoned Korean girl finds home in Hong Kong

HONG KONG - A Korean girl called Jade who was adopted by a high-ranking Dutch diplomat in Korea in 2000 and then abandoned six years later in Hong Kong has found a new family.

The nine-year-old has been adopted by an expatriate family in Hong Kong and currently lives a normal life, an official at the Hong Kong Social Welfare Department said Saturday.

For reasons of privacy, further details about the adoptive parents cannot be disclosed, the official added.

Jade was adopted in January 2000 when she was four months old by Dutch diplomat Raymond Poeteray and his wife, who were stationed in Korea.

But the Poeterays gave up custody of the child in September 2006 when the diplomat was serving in Hong Kong.

The diplomat’s wife thought she was infertile when the couple adopted the Korean girl in 2000, Hong Kong officials reported, but she got pregnant after the family moved to Hong Kong in 2004. They now have two children of their own.

Jade has been in the custody of the Hong Kong Social Welfare Department for the past two years and attended a local elementary school. She can speak English and Cantonese, but no Korean.

When Jade’s case was made public two years ago, numerous families in Hong Kong volunteered to care for her. However, no progress was made, partly because of the strict qualification process for fostering children in Hong Kong as well as the complexity of the case.

Since the Poeterays hadn’t applied for Dutch citizenship for Jade and she had no formal residence status in Hong Kong, the child was virtually stateless until the recent adoption.

Meanwhile, Mother’s Choice, an adoption organization in Hong Kong, announced it will hold a special event to encourage adoption in Hong Kong.

Écrit par : Choi | 20/10/2008