Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2008-09 | Page d'accueil | 2008-11 »

30/10/2008

L'adoption internationale devient de plus en plus difficile

adoptions-internationales-90%.jpgVoix off


Anaïs est originaire de Colombie, comme elle, environ 350 à 400 enfants sont adoptés chaque année, mais la presque majorité, soit 90 %, sont des adoptions internationales. Les enfants sont le plus souvent originaires de Chine, de Russie, de Colombie, de Madagascar, ou encore d'Éthiopie. La Communauté française poursuit ses prospections aussi dans d'autres pays, mais de manière générale, il faut constater que les pays d'adoption sont de plus en plus exigeants.

 

Véronique Wauters, Directrice service d'adoption « Croisée des chemins »

 

Les pays d'où viennent les enfants, beh eux aussi ils évoluent, et eux aussi ils réglementent, ils légifèrent, ils essaient de trouver des solutions chez eux. Ils ne sont pas tellement heureux que leurs enfants partent à l'étranger, ce qui est logique. Et donc, vous avez effectivement une situation qui devient plus réglementée chez nous, mais dans les pays avec lesquels on travaille aussi. Et au-delà de tout ça, vous avez des règles éthiques internationales à respecter.

 

Voix off

De fait, chez nous (en Belgique) aussi la procédure d'adoption est devenue beaucoup plus lourde avec le risque que des candidats excédés finissent par se laisser tenter par les méthodes plus expéditives, comme celle de l'Arche de Zoé


Véronique Wauters, Directrice service d'adoption « Croisée des chemins »

 

J'invite vraiment les gens qui pensent à faire ce genre de choses à bien bien réfléchir à ce qu'ils font, parce que si l'enfant arrive en Belgique, ce sera à ce moment-là illégalement, et c'est l'enfant qui va quelque part payer ces dérives.

 

Voix off

De manière générale, le modèle pays riche qui vient en aide aux enfants du sud a du plomb dans l'aile, car la cause des enfants, eh bien c'est aussi un enjeu politique.

 

Yves Willemot, Directeur général d'Unicef-Belgique

 

Certains pays pourraient bien aujourd'hui attacher une importance plus grande à la cause des enfants qu'ils ne le faisaient il y a quelques années sur base du constat que, dans leurs relations internationales, ça ne leur fait que du bien.

 

Voix off

Une évolution qui se heurte de plein fouet à une autre tendance, le nombre de familles riches qui veulent adopter un enfant n'a fait qu'augmenter ces 30 dernières années.

 
Reportage vidéo Francopolis 2007 avec transcription.

28/10/2008

Les voyous de l'Arche de Zoé. Enquête sur un kidnapping d'enfants.

voyous-ADZ.jpgLe 25 octobre 2007 à Abéché, au Tchad, les membres de Children Rescue-Arche de Zoé sont arrêtés avec leurs chefs Eric Breteau et Emilie Lelouch, leur pilote belge, l'ensemble de l'équipage et trois journalistes. Ils étaient sur le point de faire embarquer dans un Boeing 757, 103 enfants tchadiens vers la France, pour les placer en famille d'accueil.

 

En quelques jours, des personnalités françaises prennent la défense de ces "bienfaiteurs de l'Afrique" puis s'indignent de leur incarcération malgré le flagrant délit d'enlèvement de mineurs.

 

Qui sont réellement ces individus condamnés à huit ans de travaux forcés puis étrangement grâciés ? Comment ont-ils monté leur opération et de quels moyens disposaient-ils ?

 

S'appuyant sur des documents confidentiels, les dépositions des témoins et les pièces du procès, le journaliste d'investigation Charles Onana, en collaboration avec le député tchadien Ngarléjy Yorongar, révèle comment au nom du "génocide", la propagande contre le terrorisme se mêle à la guerre du pétrole et aux escrocs de l'humanitaire.

 

Source : DirectAbidjan.

- Présentation de l'éditeur

A partir d'un mensonge sur le génocide au Darfour défendu par Georges Bush aux Etats-Unis et Bernard Kouchner en France, des Français, membres d'une fausse association dénommée Children Rescue enlèvent 103 enfants au Tchad en prétextant sauver des orphelins du Darfour. S'appuyant sur des documents confidentiels, les dépositions des témoins et les pièces du procès, le journaliste d'investigation Charles Onana révèle comment au nom du génocide, la propagande contre le terrorisme se mêle à la guerre du pétrole et aux escrocs de l'humanitaire.

 

- Biographie de l'auteur

 Charles Onana est journaliste d'investigation, auteur de plusieurs ouvrages de référence sur la participation des tirailleurs africains à la seconde guerre mondiale et sur la géopolitique des Grands Lacs africains. Il est également l'auteur de plusieurs biographie : Bokassa, ascension et chute d'un empereur; Joséphine Baker contre Hitler; René Maran, le premier Goncourt noir.

 

- Le scandale de l'Arche de Zoé

Reportage vidéo avec transcription. Francopolis.

 

26/10/2008

Les méthodes des psychologues ou des gens des CMPP concernant le traitement des problèmes des enfants adoptés, ou plutôt des abandonnés-déracinés-adoptés ne se sont pas améliorées.

[Via le forum d'Enfance & Familles d'adoption, commentaire de Larrylg en réponse à Ophélie "Notre adoption est un échec".]



Je vois qu’en 25/30 ans les méthodes des psychologues ou des gens des Centres Médico-Psycho-Pédagogiques (CMPP) concernant le traitement des problèmes des enfants adoptés, ou plutôt des abandonnés/déracinés/adoptés ne se sont pas améliorées.



Malgré la littérature abondante aujourd’hui sur le sujet, ils semblent incapables de reconnaître ce qui est spécifique à nos enfants : le traumatisme de l’abandon et du déracinement et le stress post traumatique qui s’ensuit. Je regardais hier soir l’émission d’Envoyé spéciale sur l'autisme et la mère de l’enfant (l’épouse de l’acteur Francis Perrin) parlait des interprétations psychanalytiques de gens incapables de comprendre l’autisme et s’élevant contre des thérapies comportementales qui avaient fait leur preuve aux Etats-Unis. Une bonne partie de l’émission montrait l’incapacité de la France des psychologues ou psychiatres à s’ouvrir à d’autres méthodes qui marchent.



Il en est de même pour les troubles dont souffrent les enfants adoptés, non parce qu’ils sont adoptés (sauf rares cas de maltraitances : ça arrive, hélas !) mais parce qu’ils trimballent des traumatismes liés à l’abandon et au déracinement.
Je crois, honnêtement et par expérience, qu’il faut fuir ces psychanalisants (lacaniens, adlériens, rogériens, etc.) et essayer de découvrir des psychiatres et psychologues qui ont une formation en thérapie comportementale et cognitive, après s’être assuré qu’ils sont aussi au courant des traumatismes de l’abandon et du déracinement. Voir le site http://www.aftcc.org.



Ensuite, au-delà des lectures d’ordre général, style « Au risque de l’adoption », n’hésitez pas à prendre des livres plus techniques qui vont vous apprendre des comportements à exiger de votre enfant ou de vous-même. Le premier : « Enfant qui a mal, enfant qui fait mal », pour grands enfants et adolescents (c’est le 2eme tome) de Caroline Archer, celle qui a mis au point en Angleterre les méthodes de Family Futures. Le deuxième « Renouer avec soi » de Nancy Verrier, qui débarrasse de beaucoup d’idées préconçues et montrent quels comportements nous devons avoir vis-à-vis de nos enfants qui grandissent ou sont adultes. Vu l’âge de mes enfants c’est celui qui m’a le plus éclairé et aidé.



D’autre part, gardez à l’esprit que même à 13 ans un enfant ne fait pas ce qui lui plaît. Il doit se plier à ce qu’exige ses parents et nous sommes là pour cela. Il faut savoir lui fixer des limites, autrement la justice s’en chargera plus tard.
Autre point très important et qu’on ne rappellera jamais assez : pour que l’enfant aille bien, il faut que la mère aille bien. L’enfant repèrera de suite le mal-être de la mère, ses problèmes antécédents non résolus ainsi que les failles du couple et il s’en servira. L’un de mes amis anglais décrivait cela en disant que l’enfant abandonné avait comme un nuage de guerre au-dessus de la tête. Prenez donc du temps pour vous, pour votre couple et de temps en temps oubliez ce qui doit être votre cauchemar quotidien : savoir prendre une soirée régulièrement, ou un week-end ou 8 jours de vacances sans la présence de l’enfant. Cela permet de respirer



Il est à redouter, que du fait de la Convention de La Haye, de plus en plus enfants âgés d’au moins 6 ans seront confiés par l’adoption internationale. De ce que j’en vois, ce n’est pas une partie de plaisir pour un grand nombre de parents. Il serait temps, grand temps, que les associations s’occupant d’adoption mettent en place par l’intermédiaire des ASE ou éventuellement sans elles (si elles ne bougent pas) des équipes véritablement pluridisciplinaires pour traiter des problèmes de nos enfants avec nous et non pas sans nous. Par cela, j’entends que parents et enfants doivent être vus ensemble parce que ce sont des problèmes qui concernent les liens familiaux : souvent, trop souvent, les enfants sont vus à part, et comme ils sont manipulateurs ils ont l’art de tourner le psy autour de leur petit doigt.


Je crois avoir entendu dire qu'il y avait une Maison de l'adoption à Marseille. Êtes vous au courant?



L’émission de Ruffo dont parle Devika montrera si le plus médiatisé des psys marseillais peut passer de la parole à des actions efficaces pour aider les familles en échec.  J’ai peur que ce ne soit que du verbiage !!! et tant mieux si je me trompe.

Amicalement.

23/10/2008

Opération Moïse : rapatrier les Falashas

OperationMoise.jpgDocumentaire historique sur le rapatriement d'Ethiopie vers Israël.

 

On m'a emmené quand j'avais 11 ans. Je n'ai pas pu dire aurevoir à mes parents.
Quand j'ai découvert Jérusalem, je ne pouvais pas accepter qu'elle soit comme ça. Où était mon rêve?
Ils nous on fait rentrer dans un drôle d'immeuble, vétuste. ILs nous ont fait prendre un bain et puis essuyé. Et ils ont fait saigner nos sexes. Une véritable atteinte à la pudeur. Je comprenais qu'il se produisait quelque chose d'anormal.
Il a fallu longtemps pour comprendre que ce que l'on me disait, c'était : "Tu n'es pas Juif."

 

A partir de 1977, et jusqu’en 1985, Israël et les Etats-Unis réussissent à emmener des milliers de Juifs éthiopiens (Falashas) en Terre Sainte, via le Soudan, pays musulman frappé par la Charria où tout Juif est en danger de mort.

 

En pleine période de famine, ces gens sont sauvés, leur statut de Juifs, longtemps controversé, leur étant enfin reconnu. Cette incroyable opération clandestine fut appelée "Opération Moïse".

 

Un film documentaire émouvant et poignant, réalisé par Radu Mihaileanu (Réalisateur du film "Va, vis et deviens"). Des images d’archives inédites et de nombreux témoignages exceptionnels des acteurs de cette opération : pilotes, hommes politiques, agents secrets, Juifs éthiopiens… permettent de saisir l'importance de l'opération et ses répercussions.

 


Source : RTBF - La Une - 23.10.08 - 22h.

09:27 Écrit par collectif a & a dans Film & documentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opération moïse, ethiopie, israël | |  del.icio.us

21/10/2008

Notre adoption est un échec.

[Via le forum Enfances & Familles d'adoption, témoignage d' Ophélie]


Notre vie a basculé dans l'enfer, il y a 7 ans quand nous avons adopté Pauline.
1997, aprés une grossesse qui n'est pas arrivée à terme et une ITG qui laissera quelques séquelles temporaires, nous décidons d'adopter un enfant.
Déjà parents d'un fils biologique de 7 ans, nous prenons cette décision à trois.

Je vous passe les différentes étapes de notre parcours et en 2001, Pauline arrive de Madagascar. Elle a six ans et demi et notre fils a 11ans et demi.
J'ai vécu le deuxième plus beau jours de ma vie ce jeudi là. Mais ce fut le seul depuis que Pauline vit avec nous.

Nous l'avions attendu avec amour et impatience. Comme tous les parents qui attendent un enfant.
Mais elle, nous avait beaucoup moins attendue, j'ai compris plus tard qu'elle n'avait pas forcément envie d'avoir des parents.
Dès le lendemain de son arrivée, Pauline a commencé a faire des "caprices".Comment, un enfant qui sort d'un orphelinat Malgache peut-il faire des caprices ?

Elle a voulu aller à l'école le lundi suivant et à la cantine 2 semaines après son arrivée. Moi qui avait tellement d'amour a lui donner...

Les semaines qui ont suivies ont été de plus en plus difficiles. Refus de l'autorité en permanence et mensonges.
Mais, elle venait d'arriver et il lui fallait du temps pour comprendre. C'est ce qu'on se disait ...

Les mois ont passés et notre vie de famille est devenu de plus en plus difficile.
Notre relation avec Pauline, au lieu de se construire, s'est dégradée au fur et à mesure.

2003, elle nous a accusé de maltraitance. J'ai vécu certainement les moments les plus douleureux de ma vie de mère et de femme.
Pauline est manipulatrice et depuis maintenant 7 ans elle manipule les gens .
Nous nous sommes repliés sur nous même. Nous n'avons pratiquement plus d'amis, plus de famille ( même nos parents ont doutés de nous).

Pauline ne nous parle plus depuis 4 ans, sauf quand il lui faut un bouquin pour le collège, payer sa carte de cantine ou tout autres demandes nécessaires. C'est le strict minimun qui régie notre vie.

Nous avons consulté, bien-sûr. Pédo- psychiatre, psychologue, psychomotricien, test de QI, test de personnalité etc...

Je suis fatiguée, heureusement que j'ai un fils et que je sais qu'il a encore besoin de moi.

L'adoption c'est pas toujours les belles histoires qu'on nous montre à la téle. Il y a aussi des drames, des souffrances immenses et des vies gachées.

Je n'ai plus qu'un seul espoir aujourd'hui, c'est qu'elle parte vite de chez nous mais elle n'a que 13 ans....


La suite des échanges sur le forum EFA.

 

"De l'adoption encore, peut-on les aider?", un regard lucide et très juste d'Isabelle de Penfentenyo, sur Blogosapiens.

 

* * *

- Restitués à l'orphelinat
Une adoption sur cinq débouche sur des situations dramatiques. La bonne volonté ne peut pas toujours éviter la rupture. 
Traduction de Kim Myung-Sook sur Fabriquée en Corée d'un article intitulé "Devueltos al orfanato" suivie par celui intitulé "Las mil y una razones detrás del fracaso" par Lola Galàn publiés sur le site El País, le 6 janvier 2008.

 

 

- Doublement ratée.
Je fais partie de ceux qui ont été adoptés : ces enfants qui n'ont rien demandé à personne et qui se voient arrachés à leur pays, à leurs racines, à leurs traditions pour faire le bonheur d'autres personnes (ne pas y voir un caractère haineux). bien sûr, j'ai eu la chance de ne pas être séparée de mon frère (peu ont eu cette chance).
Le monde des adoptés.


- Choquée.
Je dois préciser tout d'abord que je suis née en corée du sud. J'ai été adoptée il y a de cela 20 ans à l'âge de 6 ans par un couple français avec un fils biologique,par l'intermédiaire de l'assocaition "Rayon de soleil". J'ai donc 26 ans aujourd'hui et je suis maman d'un petit garçon de 23 mois. Mon adoption est ce que l'on peut appeler une adoption "ratée".
Je n'ai désormais plus aucun contacts avec ma famille adoptive et j'estime n'avoir plus de famille du tout.
Forum France5 les maternelles.

 

- Et si, malgré tous les efforts fournis, l’adoption échoue?
Une des plus grandes craintes, pour ne pas dire la plus grande, de toutes les personnes concernées par une
adoption et impliquées dans la procédure, est que l’adoption ne parvienne pas à créer de liens et que,
malgré les efforts fournis par tous, l’évaluation de la situation de l’enfant montre qu’il est dans son meilleur
intérêt d’être séparé de sa famille adoptive. Comment éviter une telle situation, et comment y remédier?
Centre international de référence pour les droits de l’enfant privé de famille (SSI/CIR). Bulletin Mensuel n° 9/2007.


- La post adoption : vers un équilibre des droits et intérêts des adoptés, des adoptants et des familles d’origine.
Contribution au Séminaire européen sur la post adoption organisé à Florence par ChildONEurope le 26 janvier 2006.
Isabelle Lammerant, Coordinatrice.
Centre international de référence pour les droits de l’enfant privé de famille (SSI/CIR).

 

- Enfants adoptés, l'envers du décor.
Première enquête française sur les ratés de l'adoption. Etude non-publiée. 2006.

 

 

18/10/2008

Arche de Zoé : le Tchad réclame 6 millions d'euros à la France.

membres-arche-de-zoe.jpgLe Tchad demande à la justice française 6,3 millions d'euros de dommages et intérêts. C'est la somme que les six Français de L'Arche de Zoé ont été condamnés à verser aux familles des 103 enfants qu'ils tentaient d'emmener.

 

Dans une lettre adressée le 7 octobre à la ministre française de la Justice Rachida Dati, N'Djamena demande l'exécution du jugement, donc le versement des 4,12 milliards de FCFA (6,3 millions d'euros) de dommages et intérêts, a affirmé Mahamat Hissène, également porte-parole du gouvernement, en montrant le document.



Les six bénévoles Français de l'association l'"Arche de Zoé" avaient été graciés pour leur peine de huit ans de prison, mais le Tchad réclame les 6,3 millions d'euros de dédommagement, a déclaré ce vendred le ministre tchadien de la communication, Mahamat Hissène.



"Nous estimons qu'en obtenant le transfert des Français (condamnés) du Tchad en France, la France assumait aussi la charge des dommages et intérêts", a expliqué le ministre.



Arrêtés en octobre 2007 à Abéché (Est du Tchad) et jugés dans la capitale N'Djamena, les six Français de l'association l'Arche de Zoé avaient été condamnés le 26 décembre 2007 par la Cour criminelle de N'Djamena à huit an de travaux forcés et à verser "solidairement" 4,12 milliards de FCFA (6,3 millions d'euros) aux familles des 103 enfants que l'association avait tenté d'exfiltrer vers la France.



"Les enfants doivent recevoir les bénéfices des dommages et intérêts"



En attendant, le Tchad a débloqué "il y a quelques jours" 1,5 milliard de FCFA (2,3 millions d'euros) pour les familles, a précisé Mahamat Hissène.



Il ajoute: "Le gouvernement estime que les enfants doivent recevoir les bénéfices des dommages et intérêts. Nous préférons avancer l'argent en attendant que la France nous paie".



Le ministre a également nié le versement par la France de sommes au Tchad de manière extra-officielle: "Si la France nous avait donnés l'argent dû, on ne le réclamerait pas à la justice française".



Le Premier ministre français François Fillon avait exclu que Paris paie ces dommages et intérêts: "Il est hors de question que le contribuable français paie six millions d'euros pour des erreurs que la France n'a pas commises", avait-il déclaré le 1er avril.



Cette affaire avait déclenché une vive tension entre la France et le Tchad, le président français Nicolas Sarkozy était venu spécialement en novembre 2007 à N'Djamena où il avait notamment plaidé pour que les accusés soient jugés en France.



Source : L'Express.

 

- L'Arche de Zoé: qui va payer ?
L'Internaute: Vidéo


- L'épilogue de l'affaire Arche de Zoé fait grincer des dents en Afrique.

Qui paiera les 6,3 millions d'euros de dommages et intérêts dus aux familles des victimes ? demande la presse africaine, unanime pour critiquer vertement la grâce accordée par le président tchadien Idriss Déby aux six membres de l'association.


- Tsjaad wil Franse schadevergoeding voor adoptie-affaire.
Tsjaad heeft van de Franse regering een schadevergoeding geëist van 6,3 miljoen euro.
NRC-Handelsblad.

 

02/10/2008

Naître en Chine par Qiang Zhang - 600 millions de chinois...

NaitrenChine.jpgEn 1953, les Chinois se rendent compte qu’il sont 100 millions de plus, que ce qui était prévu. Les intellectuels tel que Ma Yinchu, proposent donc de limiter les naissances. Leurs paroles restent lettre morte jusqu’en 1956, quand Mao, qui les a enfin entendus, déclare: "A l’exception des zones habitées par des minorités nationales, il est nécessaire de faire connaître et de populariser le contrôle de la fécondité et de promouvoir la limitation des naissances dans les régions densément peuplées." Ce contrôle est très vite considéré comme un contrôle d’état sur les familles.

 

Cette société, une des plus inégalitaires du monde, privilégie les garçon, et ceux qui ont le pouvoir et l’argent. Peu leur importe le devenir des femmes, et de ceux qui essayent de survivre.

 

De ces inégalités et de ces directives trop strictes, en ressort une résistance dite silencieuse: abandonner les enfants à l’adoption internationale (des filles surtout), "oublier" de les déclarer...

 

Cet ouvrage nous raconte, ce chapitre de l’histoire chinoise. Aujourd’hui, la population en paye les frais, il manque 30 millions de femmes à marier, ce qui provoque des comportements excessivement violent: viols, enlèvements, commerce de femmes venant du Vietnam ou de Corée du Nord...

 

Ce livre nous amène à de nombreux questionnements, comme "comment concilier la loi de l’enfant unique et la culture chinoise?" 

 

Naître en Chine  (Editions Alternatives) sur des textes de Françoise Chabert et des photos de Qiang Zhang raconte en mots et en images cette histoire humaine unique en son genre.

 

Françoise Chabert est philosophe, elle parcourt le monde à la recherche de textes. Un jour, sa route croise celle de Qiang Zhang dans les steppes d’Asie centrale, des complicités se tissent. 

 

A partir des photographies réalisées dans ce pays par Qiang Zhang, elle fait le point sur la condition des femmes en Chine au regard de la législation de l’enfant unique.

 

Source : Photographie.

 

Démographie en Chine sur Wikipédia 

 

14:34 Écrit par collectif a & a dans Livre - Revue | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chine, abandon, adoption internationale | |  del.icio.us