Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Je suis heureux que ma mère soit vivante *** | Page d'accueil | Dossier Europe (suite). Défis dans les procédures d'adoption en Europe : garantir et préserver l'intérêt supérieur de l'enfant. »

02/10/2009

Elle a abandonné son fils adoptif, qui ne "s'attachait pas". Pendant 18 mois, une mère a lutté pour se relier avant la renonciation de son enfant.

She adopted a baby and then gave him up.jpg[Via Pound Pup Legacy]


She gave up adopted son who ‘wasn’t attaching’.
One mom struggled to connect for 18 months before relinquishing her child.



Article source :  Today. Anita Tedaldi. 1/10/2009.

 

- The Mother Who Gave Back Her Adopted Son

Motherlode. Adventures in Parenting. Lisa Belkin. October 1, 2009.

 

- Quand l'adoption finit mal...

Le témoignage d'une mère qui explique que l'attachement ne s'est pas fait et qui décide, après 18 mois, de chercher une autre famille adoptive pour son fils. J'avais trouvé son témoignage déchirant , j'étais dévastée à la lecture de son histoire... et en même temps, j'avais été très admirative de sa force de caractère et de sa décision. Décision qu'elle explique simplement: je voulais trouver la meilleure famille possible pour lui, même si cette famille ne pouvait pas être la nôtre...

Traduction en français sur le blog de Kakrine.

Commentaires

Malheureusement de nombreuses meres naturelles n'arrivent pas a creer le lien avec leur bebe a sa naissance. Pour autant la famille n'abandonne pas l'enfant... Et fort heureusement car l'attachement finit le plus souvent par se mettre en place avec un suivi approprie.

Quid du pere adoptif, du frere et de la soeur, de la famille alargie? Ne s'etaient-ils pas, eux, attaches a cet enfant? Tout le monde a renonce a ce bebe en meme temps que la mere adoptive?

Ce qui est profondement genant a mon sens, ce n'est pas que cette maman ait eprouve des difficultes a s'attacher, mais la difference de traitement envers un enfant biologique et adopte face a un meme probleme (la difficulte d'attachement).

Aux Etats-Unis il existe des agences de replacement d'enfant adoptes, souvent ages d'une dizaine d'annees. Est-ce que les parents biologiques d'enfants difficiles renoncent et pensent a les "placer"?

Ce temoignage tendrait a montrer finalement que dans l'adoption il n'y a pas le cote immuable et irrevocable de la filiation biologique...

Écrit par : nenette | 09/10/2009

Elle abandonne son fils adoptif après 18 mois

18 mois après avoir adopté "D", Anita Tedaldi l'abandonne parce que D a des problèmes d'attachement. Elle aussi a des problèmes d'attachement: elle n'arrive pas à "se lier à lui au niveau viscéral comme elle l'a éprouvé avec ses filles biologiques", sans compter l'indifférence partielle de ses filles envers D.

Une histoire très controversée. Allez lire les suite à l'article de Tedaldi sur The New York Times.

Les uns la condamnent, tandis que d'autres font éloge à son courage et la voient comme un héros (d'avoir sauvé un enfant d'un pays pauvre)...

Notes:

Dans les articles, il y a des divergences quant au pays d'origine de "D". Ceci s'explique par le fait que certaines personnes avaient fait remarquer qu'il y avait trop d'informations pouvant identifier l'enfant, et ces info indentifiant ont été changées.

Il y a quelques mois, Tenaldi elle-même jugeait sévèrement le couple néerlandais qui a abandonné leur fille adoptive à Hong Kong ainsi que les autres parents qui abandonnent leurs enfants adoptifs.

Selon le PAL (positive adoption language), on devrait dire "planifier l'adoption" d'un enfant au lieu de "abandonner" un enfant. Tenaldi considère qu'elle a planifié l'adoption de son fils (adoptif) et que ce qu'elle a fait n'est pas différent de ce que fait une mère naturelle.

Notes vomitives:

Il existe plusieurs groupes de support pour ceux qui ont dissous/veulent dissoudre l'adoption d'un enfant.

Troublant le site suivant: Adoption Disruption Child Replacement Program. Remarquez que la plupart des enfants adoptés et retournés dans le système de placement sont des enfants qui avaient été adoptés internationalement.

Publié par Kim Myung-Sook sur Fabriquée en Corée.

Écrit par : Fabriquée en Corée | 23/10/2009