Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Corée. Une industrie de l’adoption s’est mise en place avec le service de placement des enfants sous la tutelle du ministère de la Santé et des Affaires sociales, et avec le soutien logistique d’organisations religieuses ou philanthropiques. | Page d'accueil | Adoption internationale. Un déséquilibre flagrant entre "l'offre et la demande" »

08/01/2010

La conférence du Conseil de l'Europe se révèle comme un réseau de lobby pour l'adoption.

Logo-UAI-News.jpg

Conférence sur "Les défis dans les procédures d'adoption en Europe" du 30 novembre au 1 décembre 2009 à Strasbourg.

 

Planifiée comme conférence sur la discussion de l'intérêt pour les enfants (d'être adopté) et la position européenne sur cette question, la conférence en elle-même s'est vite révélée comme un lobby pro-adoption avec la volonté d'instaurer une loi européenne, un droit européen en vue d'accélérer les adoptions où, de nouveau les droits et les intérêts des parents (de naissance) et des Adoptés n'ont pas été pris en considération.


Joan Hansink, le représentant de United Adoptees International (UAI) a posé quelques questions, auxquelles le panel n'a pas apporté de réponses.


Le fait que le comité préparatoire de la conférence avait essayé de refuser l'accès de UAI à cette conférence montre la crainte réelle de l'interférence d'une position critique des Adoptés dans le débat international.

Pour visionner les vidéos. Joan Hansink apparaît à la vidéo 2 et 6, au moment des questions et des réponses.


Films   1  |  2  |  3  |  4  |  5  |  6  |  7  .

   

Source: United Adoptees International - News.