Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Dutch Government allows new 'Babylift' operation to get children for adoption from Haiti. | Page d'accueil | Haïti. La Communauté de l'Adoption Internationale appelle à une "Opération Babylift" massive. »

16/01/2010

Adoption d’un orphelin après une catastrophe: les leçons du tsunami

Enfants blessés, couverts de poussière, les yeux vitreux… L’élan de générosité devant une telle catastrophe étant ce qu’il est, de nombreuses personnes se disent aujourd’hui prêtes à adopter un enfant haïtien à qui le tremblement de terre aura volé sa famille.



Mais les organismes d’aide à l’enfance, dont l’UNICEF, servent une mise en garde: déraciner un enfant orphelin à la suite d’une catastrophe n’est pas nécessairement une bonne idée.



«On ne peut tenir pour acquis que ces enfants n’ont plus aucun proche ni parent vivant, écrit l’UNICEF sur son site internet. Même si leurs père et mère sont décédés, il se peut qu’ils soient en mesure de trouver des proches encore en vie, ainsi qu’une communauté et un foyer où ils pourront retourner à la fin du conflit. Ces enfants ne devraient donc pas être pris en considération pour l’adoption internationale et la priorité devrait être donnée à la recherche de leur famille. C’est une position que partagent l’UNICEF, le HCR, la Confédération internationale de la Croix Rouge et des ONG internationales telles que l’Alliance Save the Children.»



À la suite du tsunami de 2004 en Asie, l’UNICEF avait dit craindre le commerce d’enfants orphelins, qui peuvent être «victimes de réseaux de prostitution, de travail forcé ou d’adoption au prix fort», selon un article publié en 2005 sur Radio France Internationale. «Il est facile de dire: c’est mon petit neveu», y disait Marc Vergara, porte-parole de l’organisme à Genève. «Les mineurs isolés, surtout les jeunes filles, peuvent être poussés vers la prostitution par besoin de survivre et parce qu’ils n’ont rien d’autre à offrir.»



L’insularité d’Haïti préservera peut-être les orphelins du trafic d’enfants. N’empêche: les organismes humanitaires sont d’avis que les orphelins devraient rester dans leur pays et être recueillis d’abord par la famille élargie, la communauté ou leur village.



Toujours dans l’article de RFI, Christiane Sébenne, de l’Association Enfance et Famille d’adoption (EFA) préconisait le parrainage : «Il ne faut pas confondre adoption et humanitaire. La première urgence c’est secourir ces enfants, envoyer de l’argent, des vivres, reconstruire des lieux de vie pour que ce enfants puissent rester dans leur environnement».


Source: Le Devoir.

 

- Séisme à Haïti : Protection et secours aux enfants séparés de leurs parents et de leur "famille. Mise en garde.
À la suite du tremblement de terre qui a fortement secoué Haïti en fin d’après-midi, le 12 janvier, les personnes préoccupées par le sort des enfants qui se retrouvent séparés de leurs parents et de leur famille peuvent en savoir plus sur les mesures prévues par la communauté internationale en de telles circonstances sur notre page "Protection des enfants lors de conflits armés ou de catastrophes naturelles".
Le Secrétariat à l’adoption internationale rappelle qu’il adhère aux lignes directrices établies par la communauté internationale quant à l’aide devant être fournie aux enfants en cas de catastrophe naturelle. Ces règles prévoient, notamment, qu’avant de penser à la solution qu’est l’adoption internationale, il faut tout mettre en œuvre pour retrouver les familles des enfants qui en ont été séparés. L’expérience démontre, qu’après une catastrophe naturelle, il se passe des mois, sinon une année ou deux, avant que la situation de chaque enfant soit parfaitement clarifiée. Bon nombre d’entre eux retrouvent leurs parents ou, encore, sont pris en charge par leur famille élargie ou leur communauté.
Secrétariat à l'adoption internationale. Québec. 13.01.2010.

 

- Child Trafficking Major Concern After Quake
Thousands Of Children Left Without Parents
By Mike Paluska, CBS Atlanta Reporter. January 14, 2010.

 

- Québec. L'adoption suspendue.
Tous les dossiers d'adoption d'enfants haïtiens sont sur la glace. Aucune nouvelle demande n'est acceptée pour l'instant, et le gouvernement du Québec n'envisage pas d'accélérer le processus permettant à des parents d'ici d'accueillir un orphelin du tremblement de terre.
Cyberpresse.ca | 16 janvier 2010.

 

- Haïti. Tremblement de terre

Le terrible séisme qui a frappé ce mardi 12 janvier la ville de Port-au-Prince et les images de dévastation ne laissent personne indifférent

La Direction de l'Adoption - ACC rappelle qu'elle adhère strictement aux recommandations des principales organisations internationales (UNICEF, Service social international, Comité international de la Croix-Rouge, Save the Children, Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés,...) quant à l'aide devant être fournie aux enfants en cas de catastrophe naturelle. Ces règles prévoient notamment qu'avant de penser à l'adoption internationale, il faut tout mettre en oeuvre pour retrouver les familles des enfants qui en ont été  séparés. L'expérience a démontré qu'après une catastrophe naturelle plusieurs mois sont nécessaires aux services sociaux et aux autorités compétentes locales pour clarifier la situation de chaque enfant, et que la plupart de ces enfants retrouvent leurs parents ou sont pris en charge par d'autres membres de leur famille.

A l'exception des demandes actuellement encadrées par les organismes agréés autorisés à collaborer avec Haïti, aucune nouvelle demande d'adoption d'un enfant haïtien ne sera donc prise en considération.

www.adoptions.be 15.01.10

11:47 Écrit par collectif a & a dans Avis d'expert | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : haïti, adoption internationale, unicef, efa | |  del.icio.us

Commentaires

je désirais entamer une procédure d'adoption d'un enfant haitien,mais votre article m'a fait comprendre bien des choses.aussi je souhaiterais savoir comment parrainer un enfant orphelin.ou m'aresser.merci

Écrit par : eva | 17/01/2010

Exemples : http://www.visiondumonde.fr/
http://www.chainedelespoir.org/index.php3

Regarder aussi dans la colonne de gauche, en bas, à la rubrique "Parrainage".

Écrit par : collectif a&a | 17/01/2010

Bonjour j'aimerais adopter un Haïtien, mais je ne sais pas ou me renseigner, pourrais vous s'il vous plaît me donnez des renseignements ? Merci d'avance

Écrit par : Lydie | 19/01/2010

Bonjour Lydie,
Avez-vous votre agrement? Sinon il vous faudra faire les demarches pour l'obtenir, ce qui prend entre 9 mois et 2 ans, ou on decortiquera votre desir d'adopter, votre passe. Ensuite il vous faudra constituer un dossier aupres de creches en Haiti et etre acceptee, mais la encore ce n'est qu'un debut avant qu'un jugement soit rendu et que vous puissiez aller chercher votre enfant.
C'est un processus extrement long et difficile, qui demande une bonne preparation, beaucoup de reflexion et de patience.
Bon cheminement

Écrit par : nenette | 19/01/2010

Je vous remerci ènormèment, mais les enfants en Haïti qui viennent de survivre au Tsunami il faut attendre entre 9 mois et 2 ans ??

Écrit par : Lydie | 19/01/2010

je suis très content d'avoir reçu cet site je vous remerci beaucoup je suis orphelin je voulait que vous aide dans mes etude... s'il vous plait aide moi ou appelle moi sur se numero 0023794548349

Écrit par : pecko | 02/07/2010