Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Haïti. Terre des hommes dénonce une procédure d’adoption illégale | Page d'accueil | France. Politique de l’immigration. Des enfants bloqués en Haïti »

24/12/2010

Adoption en Haïti. «Ce que la France a fait est scandaleux»

Le Temps Monde ch.jpg

Terre des hommes dénonce le récent transfert en France de 300 enfants haïtiens. Entretien avec de la responsable adoption de Terre des hommes, Marlène Hofstetter

 



Terre des hommes, qui collabore avec huit institutions en Haïti, s’insurge contre le transfert d’urgence du 21 décembre, qui a vu 300 enfants remis à leurs parents adoptifs français. Explications de la responsable adoption de l’ONG suisse, Marlène Hofstetter.

Le Temps: En quoi ce transfert n’est-il pas conforme?

Marlène Hofstetter: Tous les dossiers doivent être approuvés par le service social étatique IBESR, qui, comme tout le reste, ne fonctionne quasiment pas depuis le séisme [du 12 janvier 2010] et sans lequel un jugement d’adoption ne peut être rendu.

– Selon Paris, les dossiers ont été déposés avant le séisme.

– Les procédures doivent reconfirmer l’adaptabilité des enfants, ce qui n’a pas été le cas. Ce que la France vient de se permettre de faire est scandaleux.

– La France avait pourtant été accusée de ne pas agir?

– Je rappelle qu’elle a fait venir 700 enfants peu après le séisme. C’est ensuite que Bernard Kouchner [ndlr: ministre des Affaires étrangères remplacé par Michèle Alliot-Marie] a adopté la politique de l’attente. Comme les Etats-Unis, qui avaient mis en place un programme spécial d’évacuation, la France a été vivement critiquée lors de la Commission spéciale à La Haye en juin. Aux Etats-Unis, c’est le chaos complet, des enfants sont en institution, selon une enquête du New York Times parue en août.

– La situation n’autorise-t-elle pas une certaine souplesse?

– On confond humanitaire et adoption. C’est maintenant le choléra qui est mis en avant, alors qu’il n’y a pas d’urgence pour les enfants.

– Et ceux dont l’adoption était pendante et qui sont morts en Haïti?

– Ils seraient cinq sur un millier. Ils auraient pu mourir dans d’autres circonstances.

– Y a-t-il des adoptants suisses en attente d’un enfant haïtien?

– Pas à ma connaissance, mais la Suisse n’a pas officiellement interdit le dépôt de dossiers. Les couples peuvent donc déposer une demande directement auprès d’une crèche. C’est la preuve qu’il est absolument impossible de vérifier les dossiers. Le système était déjà largement corrompu avant. C’est bien pire aujourd’hui.



Source: Le Temps. Albertine Bourget. 24.12.2010

 

Repères


- L'adoption n'est pas de l'aide humanitaire. Opération "Baby Lift" à Haiti.
Via United Adoptees International - News. 19.01.2010


- L’adoption n’est pas une action humanitaire d’urgence
Chronique de l'Abrincate. Bernard Boeton. 17.02.2010


- L'adoption n'est pas une action humanitaire
Titulaire d’un doctorat d’études arabes et islamiques de l’université de la Sorbonne, Mohamed Al-Haddad est maître de conférences à la faculté des lettres et sciences humaines de Tunis. Il est aussi chroniqueur à Tayyarat, le supplément politique du quotidien panarabe ­Al-Hayat, et est considéré comme l’un des meilleurs connaisseurs arabes de la vie politique française.
Courrier International.com 14.11.2007