Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Corée. Une nouvelle ère pour l'adoption. | Page d'accueil | Un juge guatémaltèque ordonne à un couple américain de rendre la jeune fille adoptée à sa mère de naissance »

04/08/2011

Lignes directrices relatives à la protection de remplacement pour les enfants.

Logo Nations Unies.jpgNations Unies. Résolution adoptée par l’Assemblée général des Nations-Unies.

L’Assemblée générale,

Réaffirmant la Déclaration universelle des droits de l’homme1 et la Convention relative aux droits de l’enfant et célébrant le vingtième anniversaire de la Convention en 2009,

Réaffirmant également toutes les résolutions antérieures sur les droits de l’enfant du Conseil des droits de l’homme, de la Commission des droits de l’homme et de l’Assemblée générale, dont les plus récentes sont les résolutions du Conseil 7/29 du 28 mars 20083, 9/13 du 24 septembre 20084 et 10/8 du 26 mars 20095, et sa résolution 63/241 du 24 décembre 2008.

Considérant que les Lignes directrices relatives à la protection de remplacement pour les enfants, dont le texte est annexé à la présente résolution,
énoncent des orientations souhaitables en matière de politique et de pratique dans le but de promouvoir la mise en oeuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant et des dispositions pertinentes d’autres instruments juridiques internationaux concernant la protection et le bien-être des enfants privés de protection parentale ou risquant de se retrouver dans une telle situation,


1. Accueille avec satisfaction les Lignes directrices relatives à la protection de remplacement pour les enfants, qui figurent en annexe à la présente résolution, en tant qu’ensemble d’orientations pouvant servir de fondement aux politiques et aux pratiques ;

2. Encourage les États à tenir compte des Lignes directrices et à les porter à l’attention des organes législatifs, exécutifs et judiciaires compétents de l’État, des défenseurs des droits de l’homme et des avocats spécialisés dans le domaine, des médias et du grand public ;


3. Prie le Secrétaire général, dans les limites des ressources existantes, de prendre des mesures pour diffuser les Lignes directrices dans toutes les langues officielles de l’Organisation et notamment de les communiquer aux États Membres, aux commissions régionales et aux organisations intergouvernementales et non gouvernementales compétentes.


65e séance plénière
18 décembre 2009

Le texte complet

Repères

UN Guidelines for the Alternative Care of Children

14:36 Écrit par collectif a & a dans Avis d'expert, Droits de l'enfant | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us