Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Au fil du temps, de rencontres en séparations, d'attachements en détachements | Page d'accueil | Haïti, deux ans après : et l’adoption ? Hervé Boéchat »

11/09/2012

Pour un accompagnement des adoptants à la hauteur des enjeux psychiques : analyse comparée en France et au Québec.

Mémoire de recherche en psychologie clinique sur l’imaginaire dans la construction de la parentalité adoptive.
Présenté par Marion Labaudinière.


De quelle façon le type de parcours choisi par les couples en démarche d'adoption peut faire varier de façon spécifique leur imaginaire, c'est-à-dire leurs représentations fantasmatiques de l'enfant adopté à venir ? C’est toute la question soulevée par l’auteur, impliquée à la fois dans des travaux universitaires et dans la mission Adoption de Médecins du Monde. Cet article prend appui sur des éléments de comparaison entre la France et le Québec, dont les systèmes d'accompagnement et de préparation à la parentalité adoptive à l'étranger, tant sur les aspects juridique que psychologique, diffèrent. Il démontre notamment comment ce travail d'élaboration psychique et d'accès à l'imaginaire parental s'avère parfois difficile mais essentiel pour prévenir les risques de l'adoption.


Source : Revue Humanitaire.