Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 100 000 enfants pauvres ont été placés de force en Suisse jusqu'en 1981 : ils parlent de leur souffrance | Page d'accueil | Mercy,Mercy »

27/09/2014

Adoptions forcées en Flandre

Dans les années 70, des jeunes filles amenées dans des couvents flamands étaient contraintes d'abandonner leur bébé.

flandre mater matua

L’Eglise tente de réparer les pots cassés

L’Eglise catholique belge a exprimé son désir d’aider à retrouver les enfants que l’on a enlevé de force à de jeunes mamans durant les années 70. La plupart de ces femmes séjournaient à l’époque dans un foyer de Lommel (Limbourg). D’après l’asbl Mater Matuta qui défend leurs intérêts, les bébés ont été vendus contre des sommes importantes à des parents adoptifs. Si l'Eglise tend désormais la main, elle n'accepte pas pour autant de présenter des excuses.

Source: Flandreinfo

Mater Matuta dénonce certaines pratiques d’adoption

Des centaines de victimes d’adoption forcée ou illégale continuent à chercher leurs parents, quand ce ne sont pas les parents qui recherchent leurs enfants. Il s’agit la plupart du temps de jeunes femmes qui ont eu une grossesse non désirée jusque dans les années 1980 et qu’on a forcées à abandonner leur bébé. La nouvelle association flamande "Mater Matuta" veut aider des mères et des enfants adoptés. Elle réclame aussi la création d’une commission qui enquête sur les pratiques d’adoption du passé en Belgique.


Source: Flandreinfo