Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2011

Haïti. Procédures d'adoptions internationales accélérées suite à une catastrophe naturelle... Quelles leçons à tirer ?

Haiti ISS Final French.jpgVoici la version française partielle du rapport SSI sur les adoptions qui ont suivi le tremblement de terre à Haïti.

Auteurs : Mia Dambach et Christina Baglietto | août 2010.

12:01 Écrit par collectif a & a dans Adoption internationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : haïti, rapport, isscir | |  del.icio.us

06/06/2010

Le trouble de l’attachement chez la clientèle adolescente du Centre jeunesse de Montréal : comparaison entre jeunes ayant différents types d’attachement

Universite Montreal Papyrus.jpgCe rapport a comme objectif général d’observer et d’identifier l’évolution comportementale, affective, physique, sociale et sexuelle de jeunes ayant un trouble de l’attachement à l’adolescence, afin de se pencher sur les pistes d’intervention à favoriser auprès de cette clientèle. Le suivi et l’histoire de cas de deux jeunes ayant des styles d’attachement insécures différents et des problèmes de comportement sont analysés. Différents instruments méthodologiques ont été retenus afin de recueillir des données : entrevues, observations et questionnaires. Les résultats, obtenus à l’occasion d’un stage en intervention à titre d’agent de relations humaines au bureau Saint-Denis (CJM–IU), démontrent que ces deux jeunes ont des besoins différents, selon l’évolution de leurs problématiques, et que des interventions personnalisées sont essentielles pour aider ces jeunes. De plus, le trouble de l’attachement à l’adolescence semble se cristalliser et accentue le développement de différentes problématiques (problèmes de comportement, lacunes au niveau des habiletés sociales, déficits sur les sphères comportementales, affectives, physiques, sociales et sexuelles). Finalement, la principale piste d’intervention à favoriser auprès d’adolescents ayant un trouble de l’attachement est d’offrir un soutien visant une stabilisation des sphères de sa vie (personnel, familial, école, amis, etc.).




Conclusions



Le trouble de l’attachement à l’adolescence est un sujet peu exploré dans la littérature. Plusieurs chercheurs ont travaillé sur les causes du problème (à partir de la naissance) et des conséquences (à court et à long termes) durant l’enfance. Toutefois, peu de recherches se sont intéressées à comprendre les conséquences du trouble de l’attachement chez les adolescents. Et donc, peu d’études se sont concentrées sur l’élaboration d’interventions efficaces pour ces jeunes.



En fait, spécifiquement sur cette problématique, l’intervention privilégiée dans la littérature est la thérapie individuelle. Toutefois, dans un contexte de suivi en Centre jeunesse, les intervenants doivent développer des stratégies efficaces pour adapter leurs interventions aux besoins de ces jeunes. En effet, il est important de bien cerner les caractéristiques présentes chez ces jeunes afin de personnaliser les interventions.



De plus, le trouble de l’attachement peut être utilisé à outrance si les concepts sont mal saisis. En fait, le trouble de l’attachement s’apparente à plusieurs problématiques (tel que vue dans la littérature). La concomitance de problématique est fréquente chez les jeunes recevant des services par les Centres jeunesse. Ainsi, d’autres problématiques peuvent être confondues avec un trouble de l’attachement (difficultés relationnelles, TDAH, problèmes de comportement, etc.).



Par ailleurs, ce rapport de stage a démontré que le trouble de l’attachement semble se développer à l’enfance et que les problématiques se cristallisent à l’adolescence. Tel que le mentionne le DSM-IV révisé et la majorité de la littérature sur ce sujet, l’attachement se développe à la petite enfance et si ce lien ne se crée pas de manière adéquate, ces enfants risquent de développer un trouble de l’attachement.

 

De plus, travailler avec cette clientèle peut s’avérer ardu. En effet, le développement d’un lien de confiance entre l’intervenant et l’adolescent peut être long à créer. Comme le mentionnait Steinhauer (1999), ces jeunes ne peuvent être forcés à créer un lien d’attachement, il faut aller à leur rythme. En fait, il faut être en mesure de bien planifier ses interventions, prendre plus de temps pour expliquer au jeune la possibilité de changement dans sa vie et créer un lien positif avec ce jeune pour éviter qu’il ne se désorganise. Aussi, un environnement stable est favorable puisque ces jeunes vivent de grandes angoisses à la séparation d’avec des figures d’attachement et des lieux significatifs (Lemay, 1993). Ainsi, dans le contexte d’un suivi social avec un agent de relations humaines, il s’avère fréquent que ces jeunes connaissent de nombreux changements d’intervenants au cour de leur suivi. Bien que ce facteur soit difficile à contrôler, il est essentiel que ces jeunes aient des repères stables.


Pour ce faire, plusieurs moyens peuvent être utilisés : favoriser la stabilité à la maison (pas de changement fréquent de logement, de conjoint (si les parents sont séparés), ne pas impliquer plusieurs adultes dans la vie de l’enfant), la stabilité à l’école (avoir une personne contact, rester le plus longtemps possible dans la même école), établir une routine stable (chaque jour se ressemble, discipline et règles claires, etc.) et développer une relation positive avec une personne significative (le plus possible les parents) en favorisant des contacts positifs (activités, moments privilégiés, renforcement positif, etc.).



Ce rapport de stage a également démontré qu’il existe des caractéristiques semblables et distinctes entre les problématiques du trouble de l’attachement et des problèmes de comportement sérieux. Ainsi, il est important de prendre le temps de bien comprendre ces différences et ces ressemblances pour permettre l’élaboration d’un plan d’intervention pertinent aux besoins de ces jeunes (Lemay, 1993). En fait, un adolescent ayant un trouble de l’attachement a avant tout besoin de stabilité. Les techniques cognitivo-comportementales et celles proposées par Lemelin et Laviolette (2008) et Doucet (2008) semblent avoir permis de stabiliser ce jeune durant sa désorganisation.



Le plan d’intervention doit ainsi répondre à ce besoin. En fait, l’intervention n’est pas la même pour un jeune ayant un attachement évitant (comme Paul). Dans ce cas, l’intervention doit se centrer sur sa faible estime de soi et sur le respect des règles à la maison. Ainsi, bien que ces jeunes avaient des caractéristiques semblables, leurs besoins n’étaient pas les mêmes. Par ailleurs, il reste à démontrer si ces techniques apportent des améliorations sur le comportement et les attitudes à plus long terme.



Par ailleurs, ce rapport de stage présente plusieurs limites. Tout d’abord, le nombre restreint de jeunes ayant un trouble de l’attachement ne permet pas de généraliser les résultats trouvés. Toutefois, il s’avère difficile de trouver des jeunes ayant cette problématique pour deux raisons : les intervenants ne veulent pas confier leur dossier à de nouveaux intervenants car la création d’un lien thérapeutique a pris plusieurs mois et les jeunes ayant un trouble de l’attachement semblent plus se retrouver avec un suivi en centre de réadaptation. De plus, les interventions avec ces jeunes sont sommaires. En fait, dans les deux cas, l’intervenant fut continuellement appelé à gérer des crises et donc, n’a pas eu la chance d’intervenir directement sur la problématique centrale de ces jeunes.



En ce qui concerne les outils utilisés pour cibler les différentes caractéristiques du trouble de l’attachement, la grille pour identifier les comportements, raisonnements et attentes des adolescents ayant un trouble réactionnel de l’attachement s’avère très inclusive. En fait, elle est si inclusive que même des adolescents n’ayant pas un trouble de l’attachement peuvent s’y retrouver. Néanmoins, elle permet d’observer des comportements à identifier chez les jeunes en difficulté et de mieux cibler les pistes d’interventions à privilégier.



Cette recherche a permis de mieux cerner la problématique du trouble de l’attachement à l’adolescence et de comprendre les caractéristiques de ces jeunes afin de proposer des interventions plus adaptées à cette clientèle. D’autres recherches, avec un plus grand échantillon, devraient s’intéresser au développement d’un plan d’intervention basé sur les besoins de cette clientèle afin de permettre le développement d’habiletés sociales favorisant l’instauration de relations interpersonnelles saines.



Source : Rapport de stage d'Amélie Filiatrault-Charron présenté à la Faculté des études supérieures en vue de l’obtention du grade de Maître en criminologie option stage en intervention.
Université de Montréal. Date publication juin 2010.

 

 

En savoir plus sur les troubles de l'attachement.

 

 

 

24/07/2007

Pour protéger l’environnement, limiter les naissances

b64c4c14520b7fce7d40a7b295bd0464.jpgSelon un rapport de l’Optimum Population Trust [OPT], organe britannique de contrôle de la population, les gouvernements devraient être obligés de mettre en place une politique de limitation des naissances.

 

Auteur du rapport baptisé Youthquake, le professeur John Guillebaud, du planning familial, propose notamment que le gouvernement britannique, relayé par les écoles, les médias et les groupes pour l’environnement, limite à deux le nombre d’enfants autorisé par ménage.

 

Pour le professeur Guillebaud, une telle mesure ferait de la Grande-Bretagne un leader dans le combat en faveur de l’environnement en ayant moins d’enfants, en devenant ainsi un exemple pour le monde. Selon l’OPT, il n’est en effet plus "responsable" vis-à-vis de l’environnement de donner naissance à trois, quatre ou davantage d’enfants.

 


Le rapport : Youthquake. Population, fertility and environment in the 21st century

Source : Gène éthique

16:05 Écrit par collectif a & a dans Planning familial | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rapport, recherche, population | |  del.icio.us